11 Avril 2005: Comment se mettre les pieds dans les plats

Le 10 décembre dernier apparaissait dans cette page une chronique intitulée Nominations à l'Université Cornell, où dans un délire créatif nous parodiions une page officielle de l'Université Cornell. La tronche de votre humble serviteur et celle de Pierre Gendron y étaient amalgamées à celles de chercheurs sérieux, prétextant que nos recherches sur la prévention des chain sucks nous élevait au rang de scientifiques sérieux et que nous faisions avancer les recherches sur la loi de la relativité.

Or, il se trouve que les résultats des moteurs de recherche comme Google sont influencés par l'achalandage des pages recensées. Vous comprendrez que les hordes de lecteurs fréquentant cette page dépassent les occasionnels visiteurs du site officiel de la faculté d'astrophysique et de relativité de la prestigieuse institution. Si bien qu'une recherche dans Google avec le nom d'un des chercheurs, jumelée ou non avec des mots-clés comme ART ou astrophysics ou relativity, menait invariablement à la fameuse chronique bien avant de mener au site officiel. Les scientifiques sérieux de partout à travers le monde découvraient avec effroi que deux tronches incongrues s'étaient ajoutées au staff, qu'ils orientaient leurs recherches spécialisées dans le domaine du chain-suck et qu'ils aimaient danser sur les tables avec leurs charmantes collègues dans les partys et autres délires du genre. Nous avons donc reçu ce courriel officiel le 22 février:

Hello,

I'm writing to request that the following web site be shut down:

http://www.vmqca.qc.ca/chroniquesdegilles/chronique/20041210/CornellART.html

This site is a fraudulent representation of our faculty, staff, students, department, and university.

If you do not dismantle the site in the near future, you will be contacted with a far more formal request.

Steve Drasco
Astrophysics and Relativity Theory
Cornell University

Hé oui, je me suis encore mis les pieds dans les plats en voulant faire le comique. Évidemment, le tout a été effacé sans délai, voulant éviter la "far more formal request". J'apprécie que la demande nous soit parvenue par courriel d'abord, plutôt que directement des mains d'un huissier, comme ce fut le cas il y a quelques années suite à une autre gaffe du genre.

INDEX