20 Mai 2005: Courrier des lecteurs: Hétérope 101, ou comment s’attacher pour avoir plus de plaisir

Un lecteur gaspésien nous demande de lui donner le mode d’emploi pour se fabriquer une corde de traction à vélo, aussi appelée Tow-rope, Gay-rope ou Hétérope, dépendant du sexe de la personne qui se fait tirer. Au fait de cette subtilité sémantique, le lecteur en question s’empresse de nous préciser que la corde servira à tirer Émile, son jeune garçon, lors de leurs randonnées en sentiers. D’où la possibilité de faire déposer un brevet sur une nouvelle appellation, la Kid Rope. On peut cependant se garder un petit doute sur l’utilisation qu’en fera notre lecteur, sachant que celui-ci se prépare pour participer au Transrockies Challenge, berceau de la Gay-Rope et de l’Hétérope.

Comme je l’expliquais dans un Vélomag près de chez vous au printemps dernier, dans tout bon trip sado-masochiste, il est de mise de s’attacher mutuellement. Voici donc la formule la plus efficace, testée dans l’enfer d’Ukatak et dans celui du Transrockies Challenge, un design à la fine pointe de la technologie tow-ropienne.

  1. Il faut se procurer chez le Pneu Canadien, dans le rayon de la plomberie, un de ces tubes de PVC blanc rigide, qui sert pour l’eau et qui mesure approximativement 4 pieds de long par 2cm de diamètre.

  2. Par la même occasion, il faut passer au rayon des cordes et élastiques et se faire couper une généreuse longueur d’élastique, genre 1/4 de po de diamètre, qui vous apparaîtra suffisamment robuste pour le poids du cycliste tiré, tout en étant suffisamment extensible pour laisser une bonne distance entre le tireur et le tiré.

  3. Au rayon des plantes de saison, se choisir un crochet pour accrocher les pots à fleurs.

  4. Au rayon des vis, se choisir un mousqueton genre 3 po de long.

  5. Au rayon de la ventilation, se ramasser une rondelle de duct-tape.

  6. Au rayon des tie-wraps, s’armer de différentes grosseurs.

  7. Installation, maintenant: Avec un peu de chance, le tuyau tiendra à serre coincé sous les rails de la selle. Sinon, utiliser des tie-wraps pour le fixer solidement.

  8. Glisser la corde élastique à l’intérieur du tuyau.

  9. Attacher une extrémité de la corde au cadre, en prenant soin de répartir la charge sur le tube, en cas de vélo à tube mince. On sait jamais. Plusieurs noeuds et une couple de tie-wraps suffiront.

  10. Attacher le mousqueton à l’autre extrémité, pour qu’il pende au bout du tuyau.

  11. Façonner le crochet pour qu’une extrémité s’appuie derrière la potence et que l’autre saille à quelques pouces devant le guidon. Bien fixer le tout autour de la potence.

  12. Pratiquer l’accrochage en roulant. Le tireur doit régulariser sa vitesse et laisser un peu d’espace à droite au tiré. Le tiré s’avance à mi-vélo, agrippe le mousqueton de la main gauche, annonce «attrapé!», fixe le mousqueton à son crochet de guidon, annonce «accroché!», et reprend son guidon à deux mains. Le tireur peut alors ouvrir la machine.

  13. Pratiquer le désarrimage en roulant. Devant une descente ou un obstacle, le tireur donne le signal du décrochage tout en relâchant un tantinet la vitesse. Le tiré donne une claque au mousqueton, qui sort du crochet par le côté et reprend instantanément sa place au bout du tuyau. Le tiré peut annoncer «décroché!».

Voilà qui devrait répondre à la question. Ce système a fait bien des jaloux (et surtout des jalouses) au TR l’an dernier. Aucun autre système n’arrivait à sa cheville. Il a enduré les 600 km sans problèmes majeurs. Il nous fallu renforcer avec du duct-tape le nœud du mousqueton à l’endroit où il venait frapper dans le tuyau car il commençait à user. À trois kilomètres de l’arrivée, le tuyau a cassé sous la selle. J’ai coupé la corde et fait cadeau du dispositif à un spectateur étonné.

Notez que l’usage de cet accessoire est toléré en course d’aventure mais pas dans les courses marathon/raids sanctionnés par la FQSC ou l’UCI.

L’Hétérope, tout comme le tandem, ou l’achat de nouvelles armoires de cuisine, peut devenir une solution pour une union qui s’étiole. Sachez vous en servir à bon escient et jouez prudemment.

Avant de vous munir d’une hétérope, rappelez-vous toujours ces principes essentiels de l’éthique du touage à vélo:

  • Un gars qui tire une fille c’est OK.
  • Une fille qui tire un gars, c’est humiliant.
  • Un gars qui tire un gars, c’est gai.
  • Une fille qui tire une fille, c’est excitant, surtout si elles sont tout-nues.

INDEX