20 juin 2005: Devinette de la semaine: en bonne compagnie part 1

En réponse à la devinette de la semaine dernière, voici à quoi ressemble l'objet vu de côté.

Il s'agit d'une manivelle qui permet à une personne handicapée ou blessée d'une jambe de compléter un coup de pédale sans l'amplitude requise par une manivelle standard. Pour mieux comprendre, cliquez sur le vidéo sur le site Web hingedcrankarm.com, vous allez tout comprendre. On n'arrête pas la science. Bravo à Sugar qui est passé le plus proche, avec cette réponse: on dirait un bras de pédalier ajustable pour celui qui a une jambe plus courte que l'autre.

Voici maintenant une devinette exhaustive soumise par Pierre Gendron. Il a consacré beaucoup d'énergies à la préparer, et elle mettra à l'épreuve vos connaissances de votre sport et de ses origines. La partie 2 suivra bientôt.

Laissez Google de côté et essayez de trouver par vous-même le plus de réponses possibles. Le premier à enligner toutes les bonnes réponses sur le groupe de discussion sera sacré le King du bagel. Évidemment, il est interdit de lire les réponses déjà inscrites par les collègues avant d'avoir écrit la sienne. Trichez pas!!


Voici des textes qui décrivent les origines de la naissance de compagnies de vélos de montagne. Des éléments ont été enlevés dans les textes pour que l’identification ne soit pas trop facile.

Compagnie A

Pour une fois, c’est au Canada, en Colombie Britannique, à Vancouver, qu’est née cette marque, au tout début des années 1980. L’histoire a commencé en 1978, lorsque des vendeurs de cycles bricolaient des cadres de route Nishiki en les affublant de gros pneus, de guidons plats et de «shifters» à 5 ou 10 vitesses. Dès 1980, les gars commandent des cadres de VM à Tom Ritchey, puis les modifient pour les adapter aux sentiers locaux, plus exigeants. L’année suivante, Grayson Bain, un des trois associés, fonde __________ en hommage aux montagnes qui dominent la région. L’année suivante, les trois équipiers accompagnent Tom Ritchey au Japon, lequel les aide à mettre en place leur première production de "Sherpa". Depuis, les vélos de cette compagnie sont fabriqués et décorés à la main, mais toujours au Canada.

Compagnie B

Cette marque américaine porte le nom de son fondateur, Gary _____. Ce visionnaire avait entrepris de concevoir et de tester des cadres en alu dès 1973, pour aboutir, début 1975, à la présentation de premiers échantillons soudés et ayant reçu un traitement thermique. En 1980, les cadres de route ______ faits à la main et sur mesure, se monnaient plus de 2000$ US. Les premiers VM __________ arrivent lentement sur le marché vers 1983. Cette compagnie détient aujourd’hui 18 brevets concernant le design et le fonctionnement de ses VM.

Compagnie C

Né en 1976, dans une grange à Waterloo dans l’État du Wisconsin,______ Bicycle Corporation a tiré son nom de la destination initiale des premiers cadres en acier faits à la main : le ________ et le touring. Il faut dire que leur fondateur s’appelait Burk, un nom pas facilement commercialisable. En 1983, ______ s’intéresse déjà au VM, avec une première gamme de vélos spécialement dédiée au «clunking», ces fameuses courses nées en Californie et dont le nom vient du bruit que le vélo fait en descente.

Compagnie D

En 1986, à la création de cette nouvelle marque, c’est tout simplement son berceau qui lui a donné son nom mythique. Situé entre l’Océan Pacifique et la Baie de San Francisco, _______ County abrite le fameux Mont Tamalpais où ont eu lieu les premières rencontres de descente sur les vélos qui allaient devenir des VM, après avoir été des «clunkers» et des «all-terrain-bicycles».

Compagnie E

Née de la passion et de son créateur, la marque ___________ est simplement le patronyme de _______ _______. Ce jeune anticonformiste est féru du vélo dès les années 1963. Il se tourne vers le cyclo-cross, puis découvre, avec quelques pionniers, les joies de la descente, du pétard et du hors sentiers. En 1974. naît le Clunker, le tout premier VM. Ce n'est que deux ans plus tard que ______ _____ organise avec Charles Kelly et Joe Breeze, les premières courses de descente appelées Repack (Il fallait «repacker» de graisse les roulements à billes des roues après quelques courses, d’où le nom) En 1979, _____ _____ démocratise le terme Mountain Bike et figure parmi les premiers à montrer ce nouveau concept, même en France en 1983. _____ est à la base de nombreuses innovations qui ont marqué l'histoire du VM comme l’adoption de Shimano en 1980 ou de fourches rigides «unicrown» sans té en 1983 ou, plus récemment, les roues de 29". Il a compétitionné longtemps de façon active, chez les élites d ‘abord, puis chez les maîtres. Son plus grand remords aura été de se faire battre à Hardwood Hills en 1994 par un inconnu à l’époque devenu chroniqueur cycliste.

Compagnie F

Seconde entreprise britannique de cycles derrière Raleigh, ___________ est une petite société artisanale, installée à Halifax, dans le Yorkshire. La marque produit un peu plus de 3000 vélos par an. Sur l’origine de son nom, son fondateur est avare de commentaires. Disons qu’il y a des chances que le ________ County de Californie y soit un peu pour quelque chose, à moins que ce ne soit la couleur, ou parce que la terre est bleue comme le fruit ;-)

Compagnie G

Il s’agit là d’une ville de Californie, au sud de Morgan Hill, (siège social de Specialized), donc au sud de San Francisco. Patrie du skateboard dans les années 1980, la ville a donné son nom à la marque . Fabriquant logiquement des skates, _______ s’est aussi mis au snowboard vers la fin des années 1980. En 1993, naît __________ Bicycles qui produit ses premiers VM tout-suspendus à 3’’ de débattement dès 1994., les Tazmon, précurseurs d’une longue lignée de VM haute gamme.

Compagnie H

Les origines de _______ remontent en 1987, à l’époque où Jake Heilbron, qui distribuait des vélos Rocky Mountain dans son magasin de l’ouest canadien, décide de vendre sa boutique et de s’exiler avec Dan Geihrart, le responsable de la boutique, à ________ sur la grande île de Hawaï, pour y prendre un peu de bon temps au soleil. C’est de là qu’est partie l’histoire de ces vélos américano-canadiens, dessinés par le célèbre champion d’alors, Joe Murray, et dont les noms des modèles étaient inspirés, depuis le début, de ceux des îles, des divinités, des montagnes et autres volcans hawaïens..

Compagnie I

Née en Italie, fief du vélo de route, la marque porte le nom de son créateur . Edouardo________, depuis 1885. C’est à cette époque que naît, dans le petit atelier installé à Milan, le premier «Safety», un vélo sécurisant préfigurant les vélos modernes. En 1935, après 50 ans d’existence, ________ est le leader mondial incontesté du marché du vélo italien et produit chaque années plus de 70 000 bicyclettes. Les plus grands champions de l’histoire se succèdent au guidon de __________ et l’image de Fausto Coppi. reste attachée à la marque verte. Très réactive, la firme italienne fabrique dès 1982 ses premiers BMX et ses premiers VM suivent en 1984, en collaboration avec sa filiale américaine. C’est sur un _______ que Bruno Zanchi sera champion du monde de descente en 1991.


Tous ces textes ont été inspirés d’articles parus dans la revue Vélo Vert

INDEX