31 octobre 2005: Citations contradictoires

Le 26 octobre dernier à Montréal, Hubert Reeves et David Suzuki donnaient une conférence où ils passaient un message très clair. Si nous ne changeons pas nos habitudes, le réchauffement climatique, joint à l’érosion de la biodiversité, entraîneront la sixième extinction de masse de l’histoire de notre planète, celle du genre humain. Rien de moins.

Pour les scientifiques, l’accord de Kyoto, que nous avons tant de misère à respecter, s’avère un objectif ridicule. Ceux-ci s’évertuent à nous dire que pour renverser la vapeur, la diminution de production des gaz à effet de serre doit être non pas de 6% mais de 60%.

Le message, pourtant clair, ne semble pas passer auprès de la population, et encore moins auprès des élus. Ou des futurs élus. Une semaine plus tôt, Andrée Boucher nous avait donné son opinion sur un réseau cyclable utilitaire : "C'est de la foutaise! Des projets d'enfants gâtés. Y a-t-il quelqu'un qui va risquer de se casser une hanche en allant travailler à bicyclette? En plus, il faut que l'employeur te fournisse une douche. Voyons donc!"

Hé bien oui, Madame Boucher, de plus en plus de citoyens sont prêts à prendre des risques en se rendant au boulot à vélo, malgré tous les inconvénients que cela représente. Un cycliste sur la rue c’est une auto de moins qui pollue et c’est un citoyen en forme, qui exige moins de soins de santé. Oui, Madame Boucher, nous saisissons parfaitement votre aversion pour la bicyclette et pour le sport en général. Les dossiers de la plage Jacques-Cartier et de l’anneau de glace nous ont montré que vos priorités sont ailleurs. Très loin du sport et du développement durable.

Le transport alternatif, le transport en commun, ce sont des solutions qu’il faut développer très rapidement, à l’échelle locale. Suzuki et Reeves le disent: «Commençons, et les autres suivront!»

Un geste concret dans cette direction, les citoyens responsables peuvent en poser un dimanche prochain. Mobilisez vos voisins, vos parents, et de grâce, allez voter pour un candidat qui voit plus loin que Madame Boucher.

INDEX