13 décembre 2005: Tour d'Afrique: Un brin de causette avec Huberte Lanteigne

Petite mise au point pour commencer: Le récent article sur la course/aventure Temple to Temple nous a valu un commentaire de la part de Henry Gold, organisateur du Tour d'Afrique. Henry tenait à préciser que Michael de Jong, organisateur de Temple to Temple, n'était pas l'unique fondateur du Tour d'Afrique, comme mon texte pouvait le laisser entendre. Pour faire une histoire courte, les deux hommes ont travaillé ensemble à mettre sur pied le Tour d'Afrique, Henry en est encore l'âme dirigeante et Michael n'est plus impliqué. Selon les termes exacts de Henry Gold, «Michael de Jong does not organize the Tour d`Afrique and in fact has no involvement whatsoever with the Tour d’Afrique. Michael is neither the originator nor the main force behind the organization, though he was a partner in the company for the first two years of its existence.» Ce à quoi Michael répond que l'idée du Tour d'Afrique origine de Henry, de Michael et de Suzan Price.

Ceci dit, Henry nous signalait la présence de pas moins de six québécois au prochain Tour d'Afrique. Quelle belle occasion pour un petit brin de causette! Nous avons joint deux aventurières. Commençons par une


Gilles: Huberte, tu pars dans un mois pour aller traverser l'Afrique, du Caire jusqu'à Capetown. Tu t'apprêtes à rouler 11900 kilomètres en 99 jours avec seulement 20 jours de repos. AS-TU LA MOINDRE IDÉE DE DANS QUOI TU T'EMBARQUES????

Huberte: Je pense en avoir une petite idée. J'ai un ami qui l'a fait l'an dernier. J'en ai discuté avec lui; il m'a encouragée à le faire, sans toutefois embellir le portrait. Cela étant dit, n'insiste pas, stp ;-)

Gilles: Quel est ton âge/occupation?

Huberte: J'ai 54 ans. Pour gagner ma vie, je suis traductrice. Pour demeurer saine d'esprit, je suis pianiste.

Gilles: Le Tour d'Afrique c'est une «Race-Expedition». Es-tu du type «race» ou du type «expédition»?

Huberte: Certainement pas «race»! Je suis davantage une personne qui aime voyager à vélo qu'une cycliste, et je n'ai rien d'une athlète. J'ai fait plusieurs voyages à vélo, mais aucun d'une telle envergure.

Gilles: Combien de voyages à vélo t'as fait? Quel fut le plus long ou dur??

Huberte: C'est mon 13e voyage à vélo (non je ne suis pas superstitieuse). Le plus long, la Roumanie (trois semaines). Le plus difficile: Le Costa Rica - nous avions choisi de très, très mauvaises routes.

Gilles: La grosse question-cliché quétaine: Que vas-tu chercher dans cette expérience?

Huberte: Effectivement, cliché-quétaine, mais inévitable. Je te répondrai par une citation de Nicholas Bouvier, tiré de L'usage du monde: "Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait".

Gilles: Tu as déjà visité l'Afrique?

Huberte: Je suis allée deux fois en Tunisie, dont une fois à vélo. Mais on dit que la Tunisie, c'est pas vraiment l'Afrique. Alors, non...

Gilles: Comment t'est venue l'idée de participer à cette aventure?

Huberte: L'Afrique est un continent qui m'a toujours intriguée. Les voyages à vélo, j'aime ça, beaucoup, longtemps. C'est une combinaison irrésistible!

Gilles: Quelle partie du trajet te fait le plus peur?

Huberte: Le Soudan, à cause de la chaleur, et l'Éthiopie à cause de l'altitude.

Gilles: Quelle partie du trajet as-tu le plus hâte de faire?

Huberte: Je pense bien que c'est le Soudan.

Gilles: Décris-nous ton vélo.

Huberte: J'ai un beau bécik de montagne. Il est bleu. Un Cannondale endurant et pas fancy!

Gilles: Des détails, nos lecteurs raffolent! Quelle année, quel modèle? En parfait ordre?

Huberte: Okokok. Cannondale F400, 2005. Je l'ai acheté exprès pour le voyage (je craignais que mon ancien Cannondale, qui a beaucoup voyagé, ne rende l'âme). Il est donc en bon état, mais je ferai faire un dernière mise au point juste avant de partir.

Gilles: Penses-tu couvrir toute la distance à vélo ou prendre un lift à l'occasion?

Huberte: Je pars avec la ferme intention de couvrir toute la distance. Mais, s'il le faut, eh oui, je prendrai un lift.

Gilles: La question à choix multiple. L'inscription à cette course coûte 8800$ U.S., soit l'équivalent de 10,188.45 beaux dollars canadiens. Pour avoir amassé cette somme…

  1. Tu as dû faire les pires bassesses
  2. Tu as gagné à la Loto
  3. Tu es issue d'une famille bien nantie
  4. Tu es grassement commanditée
  5. Tu as été convoquée à la Commission Gomery
  6. Tu as pas payé encore et dit que le chèque était dans la malle
  7. Tu as vendu la maison et les meubles et le char et le chien
  8. C'est pas de tes affaires
  9. Non mais quelle question cave
  10. Toutes ces réponses
  11. Aucune de ces réponses

Huberte: K. J'ai travaillé et j'économise toujours en prévision d'un voyage. Mais là, je gratte les fonds de tiroir!

Gilles: Que fais-tu comme entraînement pour te préparer? Par exemple, activités physiques des 7 derniers jours?

Huberte: Je fais du vélo stationnaire - mais quand j'en ai fait deux heures, j'ai atteint ma limite - et un peu de musculation. En ce moment, il y a très peu de temps pour l'entraînement. C'est incroyable la préparation (autre que l'entraînement) que demande un tel voyage!

Merci et bonne raille. Tous les détails sur cette aventure: tourdafrique.com.

INDEX