14 juin 2006: À trois jours du Raid Vélomag, conversation avec Marie-Josée

Pour faire suite à la chronique dédiant le Raid Vélomag 2006 à René Moisan, voici une conversation avec Voisin Alain, et la conjointe de René, Marie-Josée Arsenault. On vous rappelle que vous pouvez faire un don sur place en mémoire de René et porter le bracelet pour lui dédier votre Raid. Un gros merci en passant à l'entreprise

P.T.I., Inc.
Planification Technologique Industrielle Inc.
2410, rue de l'Industrie
Trois-Rivières
http://www.pti.qc.ca

qui a fait un don corporatif de 100$ tel que suggéré par Alain. Qui sera le prochain à faire comme Jean Bissonnette et favoriser l'ouverture des goussets corporatifs?


Gilles:Salut Alain, ça roule ?
Alain:Super bien !!! Les 960 km que j'ai cumulés cette année équivalent à la distance que j'avais parcourue lorsque je me suis présenté au Raid Vélomag l'an dernier. J'en aurai donc un peu plus cette année, ce qui devrait m'être favorable !!!
Gilles:Ça peut pas nuire.
Alain:Et puis, ce sera mon 3ième raid, puis mettons ça serait surprenant que les conditions soient aussi difficiles que l'an dernier. En espérant que ça ne sera pas trop chaud, je devrais faire une meilleure performance que l'an dernier.
Gilles:Attends d'être arrivé, les changements apportés au parcours vont le rendre beaucoup plus difficile, beau temps mauvais temps. J'ai bien hâte de voir les commentaires des coureurs cette année.
Marie-Josée:Alain, cette année, tu t'apprête à courir pour deux, non ?
Alain:Cher voisin, je te présente Marie-Josée Arsenault, la compagne de vie de mon Ami René.
Gilles:Bonjour Marie-Josée, content de te rencontrer. Je t'offre tout de suite mes plus sincères sympathies. Ça ne doit pas être évident de passer à travers tout ça.
M-J:Je ne veux pas m'étendre sur ma situation, mais je peux avouer que cette situation est certes difficile à vivre. Perdre son partenaire de vie, alors qu'il déployait toute la force de ses 49 ans, qu'il était un père attentionné et présent pour Mathieu, Gabriel et Béatrice, qu'il œuvrait comme professionnel reconnu, et comme sportif aguerri, c'est une grande perte dans une vie.
Gilles:René était natif de Loretteville n'est ce pas ?
M-J:Effectivement, il était le fils de Noël Moisan, connu pour avoir créé et incarné le fameux Bonhomme Carnaval. René et moi étions ensembles depuis plus de 7 ans. C'est une situation qui n'est pas du tout évidente. J'ai beau être psychologue professionnelle, quand tu vis le deuil et des hommages de ce genre, les émotions sont plus qu'au rendez-vous… Mais, c'est un grand réconfort, ça donne du sens à un moment de vie qui en manque…
Alain:Elle est quand même pas croyable Marie-Josée. Tout ce qu'elle a su faire pour accompagner René dans son… " dernier Raid ", et le suivi auprès des Amis…
Gilles:Ben, peut-être pas le " tout " dernier si on pense à celui qui sera couru à sa mémoire dans quelques jours !!!
M-J :Les enfants et moi sommes vraiment touchés pas cette belle initiative … Ça donne un sens à tout ce que ce René a réalisé dans sa trop courte vie. Il s'est généreusement investi dans plusieurs domaines.
Gilles:Notamment dans celui du vélo de montagne ?
M-J:René adorait le vélo de montagne. Il s'est impliqué au club Durand Sport dès que ses enfants ont été en âge de faire du vélo. Gabriel et Mathieu ont aussi fait du cross country de compétition durant de plusieurs années. Mathieu a aussi fait de la descente en compétition au niveau national.
Gilles:René a aussi coaché des équipes de compétition, n'est-ce pas ?
M-J:Effectivement. En 1998, René, moi-même et six jeunes coureurs de la région de Québec avons créé le club de descente DH REGAR. Ce club regroupait notamment Mathieu Morin Moisan, Simon Robichaud, Eric Bélanger et Jérôme Sansfaçon.
Gilles:Mon ami Jay qui a été coaché par René. Le monde est petit !!!
Alain:Je dis toujours : " Le monde est petit, faut être poli !!! "
Gilles:Alain, s'il vous plait. Revenons à votre équipe de coureurs Marie-Josée. Jay m'a confié qu'il ne serait pas là où il en est aujourd'hui s'il n'avait pas connu René. Tu savais ça ?
M-J:Oui, je sais que Jérôme a fait ce beau témoignage au fils de René, Mathieu, dans les derniers mois. René arrivait facilement à créer des liens de confiance très solides avec les jeunes et il était généreux de son expérience. Le but de cette équipe était de se développer comme coureurs élite mais aussi de faire des apprentissages relativement au monde des affaires. Les coureurs étaient impliqués dans toute la dimension de la création et de la gestion de l'équipe ; nous voulions ainsi leur transférer des acquis personnels et professionnels.
Gilles:Vous faisiez ça comment ?
M-J:En les impliquant dans la gestion de l'équipe, la recherche de commanditaires, la recherche de nouvelles technologies pour les vélos, les communications avec les médias ; tout était accessible aux jeunes coureurs. Encore aujourd'hui, ils parlent de leur expérience avec enthousiasme. René se donnait beaucoup pour eux. Il les considérait comme la relève et il ne comptait pas son temps.
Gilles:Et Jay est aujourd'hui le mécano attiré à notre championne canadienne Marie-Hélène Prémont.
Alain:Ça c'est tout le côté " noble " de René. Et il déployait cette générosité là dans d'autres domaines aussi notamment pour encourager les artistes de la relève.
M-J:Pour être consciente de tout ce qu'il gérait dans sa vie, business, éducation des enfants, vie familiale, implication dans la musique, j'ai toujours été impressionnée par ses performances de vélo même si ses résultats ne le satisfaisaient pas.
Gilles:Un perfectionniste dans l'âme ce René.
M-J:Eh oui, René a toujours fait des compétitions de vélo ; il appréciait particulièrement les " raids ". Au fil des années, il a fait le Raid trans-gaspésien, le Raid Pierre-Harvey et bien sûr le Vélirium qui était son parcours " chouchou ". Ce n'était pas un performeur mais un cycliste de constance qui savait se doser.
Alain:Il savait se doser mieux que moi en tout cas. Il a terminé une heure devant moi l'an passé !!!
Gilles:Tape-toi pas trop sur le clou Voisin. René avait plusieurs raids à son CV. Tout un personnage ce René.
M-J:Oui, il occupait une très grande place et ce qui nous touche encore aujourd'hui, c'est que bien des gens nous le témoignent à chaque jour. Ce sont ces messages qui nous aident dans notre travail de deuil, dans notre cheminement actuel.
Alain:C'est assurément aidant de constater la présence de tous ces gens !!
M-J:En tout cas, merci encore à vous deux pour cette belle initiative. Je suis vraiment touchée par cet hommage et il en est de même des enfants, de la famille.
Gilles:Je transmettrai ces remerciements aux organisateurs du Vélirium. Merci à toi Marie-Josée.
Marie-Josée:Merci de faire rouler René dans son élément… !
INDEX