19 juin 2006: Conversation avec Mathieu Moisan

Voici une conversation virtuelle tenue la veille du Raid Vélomag avec mon voisin Alain et Mathieu Moisan, fils de René, petit-fils du Bonhomme Carnaval.


Alain:Yo mon voisin chroniqueur de raideur !!! Coudonc Gilles, si c'est parce que tu as trop de soleil dans ton bureau, tu peux installer un rideau, un store, au pire planter un arbre devant la fenêtre… mais tu n'es pas forcé de sortir ta maison du sol pour changer son orientation face au soleil !!!
Gilles:Ouais, gros chantier hein !!! On était dus pour réaménager un peu. J'ai hâte de voir le résultat…
Alain:J'ai croisé Jean Bissonnette, un de tes copains de vélo alors qu'il s'apprêtait à sonner chez toi. On a jasé un peu, très sympathique le gars.
Gilles:Oui, Jean est… gentil.
Alain:Il me disait que l'idée du raid dédié à la mémoire de René l'avait beaucoup touché et qu'il s'apprêtait à faire quelque chose. J'avais pensé au bracelet, mais là je viens d'apprendre qu'il a emboîté le pas dans l'idée d'une commandite invisible de 100$ au nom de son entreprise Planification Technologique Industrielle Inc. de Trois-Rivières !!!
Gilles:Oui, PTI inc. J'en ai parlé l'autre jour, on voit ben que tu me lis pas.
Alain:C'est vraiment super !!! Il a lancé le mouvement… C'est parti !!!
Merci Jean et beaucoup de succès à PTI inc. De Trois-Rivières !!!
Gilles:Ce n'est pas évident à faire bouger en si peu de temps hein !!!
Alain:Dieu que j'aurais aimé ne pas avoir été aussi occupé ces derniers temps !!! Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Laurent Plante, président de la Fondation du Collège François-Xavier-Garneau, tente de me mettre en contact avec Mario Grenier du 93,3 FM !!! Ça pourrait aider !!!
Gilles:Effectivement, ça pourrait fort bien aider !!!
Mathieu Moisan:
(fils de René)
Salut les gars !!! Est-ce qu'il y a eu une guerre ici ???
Alain:Gilles, je te présente Mathieu Moisan, un des garçons de René.
MM:Salut Gilles, c'est vraiment un plaisir.
Gilles:Salut Mathieu, tout le plaisir est pour moi. Tu as toutes mes sympathies. Je commence à peine à mesurer la perte que vous avez subie avec le décès de ton père.
MM:Ouais, ce n'est pas évident. Je tente de me montrer digne de ce qu'il a été pour moi.
Gilles:Tu as donc eu René comme coach de vélo ?
MM:Oui, en fait nous étions six coureurs de la région de Québec et nous courions tous en descente et en bikercross. Outre mon moi-même à moi dans la catégorie " cadet ", l'équipe était composée de:
Simon Robichaud
Eric Bélanger
Jérôme Sanfaçon
Vincent Roy
Iani Durand
Senior elite
Junior Expert
Senior elite
junior expert
Senior elite
Alain:Iani !!! Pas celui qui fait des disques et des spectacles ???
Gilles:Hummm ! Je ne le vois pas avec ses cheveux longs et sa moustache en " mountain bike " lui !!! On m'a dit qu'à une certaines époque, vous aviez même fait le circuit canadien ??
MM:OUI, c'était en 1999 que l'équipe nous a tous permis de faire le circuit canadien au complet. Nous sommes tous montés dans l'ouest canadien faire les coupes Canada.
Gilles:Vos coureurs présentaient donc des performances intéressantes pour une compétition à ce niveau !!!
Alain:Ouais, vous étiez pas des " monsieur tout le monde " vous autres !!!
Gilles:Hey mon Voisin, tu vas pas commencé à bouder pendant une entrevue quand même !!!
MM:Le niveau était assez relevé. Nous avons tous connu une très bonne saison de course cette année-là :
  • Éric et Vincent ont toujours terminé dans les 5 premiers juniors experts canadiens
  • Jérôme, Iani et Simon se sont très bien classés chez les seniors experts
  • Simon et Jérôme ont terminé régulièrement dans top dix senior sur le circuit canadien.
Gilles:Et toi ? Allez… pas de fausse modestie Mathieu !!!
MM:Pour ma part, j'ai été champion canadien dans ma catégorie.
Gilles:À l'échelle du Québec, vous deviez être pas mal bien classés !!!
MM:Du côté québécois, tous les coureurs dominaient leurs catégories respectives.
Gilles:Comment expliques-tu la performance aussi marquée de l'ensemble de l'équipe ?
MM:Je crois que c'est parce que c'était beaucoup plus qu'une expérience de compétition de vélo de montagne pour nous. René tenait à ce qu'on nous fassions tous partie du processus de développement de l'équipe. Nous avions au moins deux rencontres par semaine avec notre entraîneur:
  • une fois pour un entraînement collectif,
  • l'autre fois pour une rencontre administrative au cours de laquelle nous travaillions à la recherche de commanditaires, à l'organisation de course provinciale de descente, la logistique de l'équipe, l'entrainement, etc.
Gilles:Ça développe le sentiment d'appartenance à l'équipe…
MM:Et la motivation à faire ce qu'il faut pour obtenir les résultats visés. René était le président de l'équipe, il tenait vraiment à ce que cette expérience soit une leçon de vie pour nous. Il nous a ouvert son réseau de contact pour financer nos activités et il a même déboursé de sa poche pour nous assurer une situation idéale à nos performances.
Gilles:Vous deviez vivre des situations excitantes pour des jeunes.
MM:Mets en !!! Il nous a présenté plusieurs personnes extraordinaires qui nous on suivies tout au long de l'année pour améliorer notre condition physique, esprit d'équipe, professionnalisme, etc. Nous avons également fait quelques tournages pour TQS. Ils ont tournés des capsules publicitaires avec nous, ainsi que des reportages pour les nouvelles et 110%.
Gilles:De superbes expériences… je comprends mieux l'impact qu'il a eu sur les personnes de son entourage…
Alain:Dans tout ce dont j'ai pu être témoin, René ne faisait rien à moitié. Il y mettait toujours tout ce qu'il était… Toute la tête y était, mais tout le cœur aussi. Sa présence et sa générosité créait une émulation de confiance… confiance des uns envers les autres, confiance en soi… j'ai eu la chance d'en profiter moi aussi !!!
Gilles:Mathieu, je te remercie beaucoup d'avoir pris le temps de nous relater vos expériences avec René. Ton père est vraiment quelqu'un de spécial et je suis vraiment content que le Vélirium lui rende hommage cette année.
MM:C'est moi qui te remercie Gilles.
Alain:Ça me fait plaisir Mathieu. Je crois qu'on tente simplement de lui rendre un peu de ce qu'il nous a apporté. Et si l'occasion peut permettre à la Fondation québécoise du cancer de recueillir des fonds qui serviront à combattre cette terrible maladie, c'est encore mieux !!!
MM:Ouais, l'idée du don sur place en mémoire de René et du bracelet pour lui dédier le Raid. Super !!!
Gilles:Oui, et je relance le mouvement de commandite invisible de 100$ initié par Jean Bissonnette et son entreprise

Alors…. Qui sera le prochain à alimenter la vague d'ouverture des goussets corporatifs ???

INDEX