22 juin 2006: Via Esperanza: la fin d'un rêve

Hissh mauvaise nouvelle pour notre dynamique duo tandemiste de l'expédition Via Esperanza. Christophe et François seront de retour jeudi à Québec après avoir été victimes d¹une agression à main armée dans un hôtel péruvien et avoir été dépossédés de la majorité de leurs biens d'expédition et de leurs effets personnels, mettant fin abruptement à leur aventure.

Un retour forcé

Partis le 15 juin 2006 de Lima en direction de Huancayo au travers de la cordillière des Andes péruvienne, l'expédition se déroulait au rythme de 100 km par jour. Le troisième jour, suite au bris d un galet de leur dérailleur, ils ont dû rebrousser chemin vers la ville de Cañete située à 7 heures de bus de l'endroit où ils s'étaient rendus. Arrivés dans la ville de Cañete, ils se sont assurés de trouver un hôtel sûr afin d'y passer la nuit et de repartir dès le lendemain avec un vélo réparé. Mais, dans la nuit du 18 au 19 juin, vers 3h30, trois guérilleros armés de revolvers ont fait irruption dans la chambre où Christophe et François dormaient. Après 20-25 minutes de fouille harassante et pénible psychologiquement, les agresseurs sont repartis avec les trois-quarts du stock d'expédition, tout l'argent ainsi que les passeports et papiers officiels de l¹équipe. Munis de la seule carte de débit de François que les agresseurs n'avaient pas dérobé, l'équipe Via Esperanza n'ayant plus les moyens de continuer a préféré mettre fin à l'expédition.

INDEX