18 juillet 2006: L'adieu au célibat de Vincent Meunier

Ah les amis, je vous dis, il s'en passe des bonnes dans les courses de notre circuit régional. Le 5 juillet dernier, au Centre Myriam Bédard, des amis de Vincent Meunier avaient décidé de le faire courir tout nu pour dire adieu à sa vie de garçon, lui qui se marirait le samedi suivant. Heureusement, son pote Benito a pris la situation en main et permis de souligner l'occasion de façon civilisée, sans que personne ne perde la face, enfin presque.

Benoît vint donc choisir dans ma collection vintage un casque et des lunettes appropriés, qui s'ajoutèrent à une perruque "à la tinker" ainsi qu'à un magnifique ensemble Supergirl. Comme le hasard fait bien les choses, tous ces articles s'avérèrent exactement de la bonne taille pour Vincent.

On lui troqua aussi son vélo pour un singlespeed Golem (coup de pub), affublé d'enjoliveurs de rayons et de guidon. On lui permit de conserver ses gants et son bidon pour la bonne raison que leur couleur était assortie au maillot.

Vincent se présenta donc à la ligne de départ ainsi affublé, éveillant la fibre pointilleuse d'un commissaire, qui doutait que ce casque soit réglementaire. Il fallut l'intervention d'un expert en la matière, Ghislain Dubé, propriétaire de la Boutique SOS Vélo (coup de pub), qui rassura le commissaire en lui disant que le casque était à toute épreuve, "qu'on pourrait faire de la moto avec, tomber et il ne briserait même pas", rajoutant qu'il en avait quelques exemplaires en liquidation depuis 25 ans dans le backstore au magasin. Le commissaire procéda donc à l'appel des coureurs, devant un Vincent pas mal gêné, un Fred et un Raph amusés, un Jo qui se cachait la face tellement il avait honte et un Luc Thunder Proulx totalement indifférent.

Vincent fit donc sa course, trouva le mur de la 15 passablement difficile avec une seule vitesse, mais son costume de Supergirl le poussa tant et si bien qu'il termina en cinquième position sur neuf coureurs élites, à seulement 5 minutes de Raph. Il n'était pas fâché d'enlever son casque à l'arrivée.

Il n'en voulut pas trop à son ami Bénito, et comme il était un peu tard pour trouver un nouveau garçon d'honneur à son mariage, il l'invita quand même. La rumeur veut que Benito ait trouvé son costume chez Wal Mart. Rien n'a pu filtrer sur celui de Vincent.

Vince The Prince, tu étais mon "protégé" de la rue à côté, je t'ai élevé et vu grandir fièrement dans le milieu du vélo, je t'ai vu passer du stade d'amateur plein de potentiel à celui de champion, et maintenant, te voilà marié! J'essuie une larme virtuelle. Longue vie aux nouveaux mariés!

INDEX