25 août 2006: Aventures en Mongolie: Olgyi

Voici la suite des aventures de Antoine et Nicolas au pays de Tarass Boulba, et de ses deux célèbres fils, Sunset et Dékäry.


Bonjour à tous!

Grosse semaine! Nous sommes à Olgyi après 7 grosses journées de vélo.

Un mot pour résumer: le vent. Constant, fort, agressant, et surtout, en pleine face. En effet, le trajet Khovd-Olgyi était essentiellement d'est en ouest, et nous avons eu de front le vent dominant. On savait que le vent dominant viendrait de l'ouest, mais la force était insoupçonnée. La géographie de la Mongolie fait en sorte qu'il n y a jamais d'abris disponibles: pas d'arbre, pas de rocher, que des montagnes et des plaines dénudées. Ajoutons à cela, les nids de poules et les trappes de sables, tout pour décourager les plus motivés des cyclistes que nous sommes. Malgré tout, le moral tient bon. L'eau a été finalement un problème moins complexe que prévu et on n'en a pas manqué.

Vitesse de pointe de 5 km/h, dans des montées, face au vent dont les bourrasques atteignaient certainement près de 100 km/h. On aussi eu droit à une surprise, soit une tempête de neige (ou plutôt un blizzard avec visibilité nulle) nous contraignant à nous réfugier dans la tente pour quelques heures.

Côté positif: paysages à couper le souflle, horizons démesurés. Les nomades sont sympatiques, curieux, et surtout accueillants. On a d'ailleurs eu droit à la totale le jour de la tempête de neige. En effet, alors que la pluie menaçait à nouveau de nous forcer à trouver refuge dans notre tente, Iska (le sauveur) nous a invité dans sa yourte pour la soirée, et finalement la nuit aussi. Au menu, tête de mouton bouilli, un vrai régal!

Hier (le 11), on a eu une journée quasi parfaite: soleil pas trop fort, vent dans le dos, lac d'altitude aussi désert que magnifique pour la baignade, le lavage de nous même et de tout notre linge. Par contre, la pêche a été décevante!

Nous sommes de passage à Olgyi pour faire le plein pour la prochaine section de plus de 300 Km dont 2 cols de plus de 50 km chacuns. Nous quitterons la ville ce soir après un bon repas et une douche (la dernière avant 10 jours). La prochaine ville de ravitaillement sera Ulaangom.

Coté santé, tout va très bien. Coté mécanique aussi (pas de crevaison...!). Le moral est bon. C'est une grosse adaptation, mais on est content de tout malgré les difficultés.

À bientôt!

Antoine et Nicolas

INDEX