12 Octobre 2006: Cyclocross à Gloucester YAYAYAAHH!!!

Note aux non-initiés: Dans le jargon des cyclocrosseurs(euses), le mot cyclocross ne peut être utilisé seul, il est invariablement suivi du suffixe "Yayayah", avec autant de a et de h que vous voulez dans la dernière syllabe. Voilà.

Brigitte Lacaille était au Grand Prix of Gloucester, à Gloucester, Massachuchetts, le gros happening annuel de cyclocross yayayah, avec deux jours de course endiablée au bord de la mer. Voici son rapport. J'ai ajouté quelques photos et suis responsable des légendes sous les photos. Les photos sont soit de Brigitte, soit piratées sur le Web. Il est possible que des photos soient de MANON BOURQUE, on ne sait jamais, j'aime mieux pas prendre de chance.

"La température était géniale et le parcours aussi!

Un nombre record de participants… plusieurs athlètes ont été refusés (dont Marc-André Daigle) parce que la limite était de 120 coureurs/catégorie.

Mathieu Toulouse était en feu, il a terminé 6e samedi et 5e dimanche… il s’est battu pour la 3e place au sprint final dimanche.

Benoit Simard a eu un flat à l’avant dernier tour samedi et loin du ravito pour changer de roue, il a abandonné et dimanche il a terminé autour de 40e … ce qui est très bien étant donné le peu d’entrainement des dernières semaines…

Babus nous a encore donné un show… 15e samedi et 10e dimanche chez les masters A."


Course des maîtres: L'Aubergiste est vraiment dedans, le voilà qui monte tellement vite que sa roue avant ne porte pas à terre!


Départ des Élites/espoirs Yayayaaaaaah!


Embouteillage dans le Italia maze. Toulouse est vraiment encore plusse cut depuis son jeûne forcé par le hoquet cet été.


Au tour de Bénito d'aborder le tournant...


...de démonter...


...et de virer autour du poteau...


...tout en pratiquant le bike toss comme Tourville le lui a montré. Tout cela en changeant de costume sur le fly, faut le faire! (car il faut savoir qu'en cyclocross-yayayah, ils ont des pits avec des mécanos et des habilleurs/stylistes, qui veillent à ce que tout le monde reste ben clean.


Toulouse a raffiné la méthode du bike toss, suite à son expérience comme concierge dans un bar de danseuses, où il astiquait quotidiennement LE poteau. On dit qu'il s'est plaindu aux commissaires de la mauvaise qualité du dit poteau à cause qu'il a pogné une écharde, qui, avec la luck qui le caractérise, va probablement s'infecter et devenir un énorme abcès alors qu'il sera pris au fond des bidonvilles de Sao Paulo au Brésil, pour les Championnats panaméricains. Sans blague, Mat semble en grande forme et devrait être bon pour terminer dans les 8 premiers aux pan-am, ce qui lui fournirait le critère qu'il lui manque pour être éligible au carding $$$$. On lui souhaite!


Toulouse a vraiment l'air fast and furious, sur son vélo Van Dessel. À ne pas confondre avec le tout aussi fast and furious Vin Diesel et encore moins avec le pas furieux du tout Dan Vaisselle.


Revoilà Mat et son groupe de poursuite devant la grosse roche...


...roche d'où on a une bonne vue sur le parcours, côté gauche...


...et côté droit. Parcours qui se résume comme bien souvent à un champ, des planches et ben de la banderolle.

INDEX