26 octobre: Sentiers de vélo à venir à Lévis: le Parc les Écarts

Le Parc les Écarts, c'est le nouveau nom d'une petite montagne bien connue, qu'on appelle aussi Boisé Davida, ou Boisé de l'Auberivière, ou "tsé le bois où on fait nos Mike Cups".

C'est une belle forêt située tout près de la raffinerie Ultramar, à Lévis, une oasis de verdure coincée entre la banlieue et l'autoroute. D'abord vouée au développement résidentiel, cette montagne a été achetée il y a quelque temps par Ultramar pour en faire un parc. Un comité d'usagers (Les Amis du boisé) s'est formé et ils ont travaillé fort et développé un plan d'aménagement, où la randonnée pédestre est l'activité de prédilection. Les cyclistes de la Rive sud ne l'ont pas vu venir et furent bien surpris ce printemps quand ils ont constaté qu'on y aménageait des sentiers où, soudainement, les vélos n'étaient plus les bienvenus. Tout comme les jeeps et les quads et les gangs qui venaient dongeon-dragonner.

Le représentant de l'AVMQCA et de l'ADSVMQ (bibi), mis au courant, a entrepris des représentations auprès des responsables de l'aménagement du boisé de l'Auberivière, qui après des discussions civilisées, se sont ouverts à la présence des cyclistes, mais de façon contrôlée, et pas partout sur le territoire. Donc, chers amis cyclistes de la rive sud, réjouissez-vous! Mais retroussez vos manches, préparez-vous à travailler et SURTOUT, promettez de marcher droit! Nous avons en quelque sorte perdu notre nom la-bas en raison des comportements parfois cavaliers de certains. J'ai promis que saurions nous contrôler, que les cyclistes sauraient convaincre les délinquants que le droit de rouler en ces lieux est un privilège et que ça serait plate que nous le perdions.

Marcher droit, c'est pas compliqué, ça veut dire:

  • Ne jamais sortir en dehors des sentiers désignés pour le vélo
  • Ne pas utiliser les sentiers pédestres
  • Toujours se montrer courtois avec les autres usagers de la forêt


Voici le territoire, avec en vert notre futur terrain de jeu

Une visite des lieux a permis de constater la fragilité des écosystèmes, des sols, de même que l'impressionnante diversité des espèces animales et végétales qui peuplent le parc. La visite a permis aussi de constater que les sols argileux du versant sud de la montagne se prêtent mal à l'aménagement de sentiers de vélo. Ça tombe bien, parce qu'on y construit un sentier pédestre! En plus , y'a plein de zones fragiles, des espèce végétales très rares, bref, plus ou moins intéressant pour le bike. L'autre versant, par contre, est mieux drainé et le relief est parfait pour y tracer de beaux sentiers. On s'est donc séparé grosso modo, la montagne en deux. Versant vélo en vert et versant randonnée pédestre en rouge. On peut donc dire qu'on a une entente de principe, et que d'autres étapes restent à franchir. Voici une ébauche d'échéancier.

  • Approbation de notre présence par le C.A. des Amis du boisé
  • Approbation par la Ville de Lévis
  • Approbation par Ultramar
  • Esquisse de tracé des sentiers de vélo, saisi sur GPS
  • Confrontation du tracé avec carte des zones sensibles et aménagements prévus
  • Approbation / modifications au tracé
  • Tracé définitif
  • Corvées pour gosser les sentiers (tentativement septembre-octobre 2007)

Corvée?!? Vous me voyez venir? Va falloir mobiliser la gang de la Rive sud pour être sûr que la main d'oeuvre sera sur place quand viendra le temps. On va se former un comité pour suivre ce dossier. Si vous êtes intéressés à vous impliquer sur ce comité, écrivez-moi dès maintenant pour me le signifier. Si vous pensez pouvoir venir aux corvées, écrivez-moi aussi, on va se faire une liste de participants, qu'on pourra contacter au moment opportun. Passez le mot partout, faut se monter une grosse banque de noms. C'est la condition pour que ça marche!

INDEX