29 janvier 2006: Jour 1 : Lubaantun / Blue Creek

On se rend en autobus au temple maya de Lubantum où se donne le départ de la course, à 9h pile. On a gagé hier quelle serait la véritable heure de départ, j'ai gagé 11h, et j'ai gagné car on est partis à midi.

Les vélos et les coureurs n'entraient pas tous dans l'autobus scolaire, le mien est allé dans un trailer avec un paquet de cossins, tres bien protégé.
Traduction: il est scratché comme il faut. Mais pas autant que les autres dans le mess dans le derrière de l'autobus.

Anyway, le temple de Lubantum, qu'on a eu le temps de visiter,est très impressionnant. À 11h30 tous les organisateurs sont partis en nous disant de partir à midi pile. (ils avaient encore du balisage à faire sur le parcours, alors ils se sont donnés de l'avance) On s'est donc auto-donné le signal du départ, sous la pluie fine qui tombe depuis ce matin.

Le parcours, si on ne parle pas du paysage, fut le plus moche que j'ai jamais fait de toute ma vie. Mais les montagnes autour sont superbes. Presque aucune côte, on a du grimper une centaine de mètres au total, sur 80 km.

Le pack est parti doucement mais une fois qu'on a quitté l'asphalte, ça s'est mis à jouer à qui a le plus gros bat, on se serait cru au Raid des 21. J'ai fait toute la course en haut de 180 de pulse, et crampé pour le dernier km. On a essuyé une couple d'averses.

Évidemment tout le monde a sauté à la première bosse et je me suis ramassé seul avec Walker (Ferguson, voir article précédent) et Roger, le seul "local" de la course, qui semble très sérieux. Je le soupçonne d'etre un roadie. Soupçon confirmé en voyant ses pédales. Roger joue au sac de sable derrière nous, il faut lui parler pour qu'il participe un peu. Mais il prend des relais de fif. Anyway, on finit tous les trois ensemble, en 3h50. Le prochain arrive 20 minutes plus tard.

On est campés en pleine jungle, c'est vraiment hot. Arbres gigantesques, ponts suspendus (genre arbre en arbre, mais 4 fois plus haut)Avec Michael, on va un petit groupe visiter une grotte, avec une grosse chute en bas. Il faut nager pour l'explorer et il y a beaucoup de courant. Une couple ont des lampes frontales et éclairent l'immense grotte. C'est fantastique. Et cette rivière souterraine non explorée en entier fait 300 km! On flye en revenant avec le courant en faisant attention de pas passer tout droit pour tomber dans la chute. Vraiment hot, je vous dis!!!

Je dors avec mes bouchons d'oreille, parce que les oiseaux et les bibittes de la forêt font trop de bruit.

INDEX