11 février 2009: Par un 23 novembre à la Vallée Bras-du-Nord

Tommy Paquet (un des organisateurs du Raid Bras-du-Nord) est accro des pistes de la Vallée et prend plaisir à y initier ses amis. Même la température froide ne saurait l'arrêter. Voici le rapport de la plus récente Épique ride qu'il a organisé, qui lui a demandé trois mois de rédaction. Ça valait la peine d'être patient.


Gilles voici le récit d'une belle ride que nous avons fait par un beau dimanche d'automne, le 23 novembre dernier.

Nous étions 8 à s'être donnés rendez-vous dans la Vallée Bras du Nord pour une dernière épic ride:


Dans l'ordre: Maxime Lemay, Simon Boily, Mathieu Déry, Elvis Thiboutot, Isabelle Dumas,
Jean-François Gélinas et François-Charles Dumas. Tommy Paquet prenait la photo... ;-)

Nous avons commencé notre ride vers 9h30am. Dans le stationnement, il faisait très froid, avec les -8°C car le vent venait du nord. Cette fois, il y avait un peu plus de neige au sol que lors de mon épic ride 2008 trois semaines auparavant et le sol n'était pas gelé mais glacé.

Voici l'itinéraire que nous avons emprunté:

-Boul. Gérald Jacques nord
-Barbe à Gendron
-Coulée Douce
-Coulée Douce
-Fin Barbe à Gendron
-Grande évasion part 1
-Grande évasion part 2
-Chûte à Gilles
-Cratère
-Boul. Gérald Jacques sud
-Tomahawk
-Boul. Gérald Jacques sud
-Montée de la Hauteur
-Descente aux enfers
-Chute à Gilles
-Cratère
-Retour vs Boul. Gérald Jacques

L'air était frisquet et ça nous donnait l'impression de ne pas avancer, mais le soleil était de la partie ce qui rendait la journée encore plus agréable. Maxime, qui est un "vendu Specialized" a eu la chance de tester un Xprezo Wuuu. Merci pour cette gracieuseté de Lessard Bicycles. Il fût agréablement surpris... ce dernier s'est permis de faire 2 flats dans la coulée douce. Le frimas ressortait du sol et ça rendait le pilotage un peu plus corsé et difficile sur les pneus si on avait pas la bonne pression d'air.

Maxime y a donc goûté!!! Pendant qu'il se réparait avec le support moral de quelques uns d'entre nous, les autres membres de notre groupe et moi en avons profité pour faire la coulée douce une fois de plus afin de garder notre chaleur.

Elvis a fait une démonstration de pilotage de façon toute naturelle à Mathieu qui ne connaissait pas encore son talent.

Jeff qui était parti cherché l'appareil-photo dans mon auto, nous a rejoints au pied de la Montée de la Hauteur pendant que Maxime avait encore du fun avec ses tubes de rechange.

Tout le monde sur son vélo, et c'est reparti pour la suite de la Barbe à Gendron. Le rythme du pilotage a accéléré à partir de ce moment. Rendu dans "Prison Break" (Grande évasion), Mathieu donne le pace et ça demande du pilotage et c'est TRÈS PLAISANT!

Une belle filée de crinkés qui commencent à vouloir ambitionner. Heureusement, Isa nous a permis de ralentir un peu le rythme de sorte que la ride reste agréable. Elle jouait le rôle de la moto qui ferme la piste lors des World cups. Si elle nous passait on était OUT! Honnêtement, il n'y aurait pas eu de honte à se faire lapper par la petite Dumas car elle roulait très bien.

La deuxième partie de Prison break étant faite, nous roulons sur le Boulevard Gérald-Jacques, les trous d'eau sont glacés et quelques uns s'essaient de les traverser sans déraper. Maxime se tape un 180' sans le vouloir et juste après, v'là Mathieu sur le cul. Il vient de traverser le givre et il se ramasse les 4 fers en l'air ce qui fait rire tout le monde. On y prend une photo!!!

On arrive à la chute à Dgilz...

Est ce que j'ai dit chute? Désolé je voulais dire la mer de glace à Dgilz ou le paradis de l'escalade de glace. Impossible de traverser sur son vélo et même les plus téméraires ne s'essaient même pas!

Isabelle nous fait une petite démonstration de son talent de patineuse artistique... de toute beauté. Dgilz voici une autre photo de ta chute en temps froid.

On redécolle et ça roule vite... le sol est gelé et dur. Nous nous dirigeons vers le cratère ... enfin ça tourne et on se fait flusher chacun son tour vers la sortie du cratère. :)

Elvis et moi étions en train d'empiéter sur nos Air Lousse 2009 alors nous avons décidé de rentrer au bercail par la Tomahawk, le boul. G-J et la fin de la Grande évasion. Les autres ont aussi emprunté la Tomahawk et se sont ensuite dirigés à bon train vers la montée de la Hauteur. Charlot m'a affirmé que le pace s'est élevé lors de cette montée. Mathieu et Simon se sont amusés. La glace s'était accumulée sur les galets et rendait le tout très difficile, quasi impossible à passer sur le bike. Rendu au sommet, la neige et la glace se mariaient très bien ensemble de sorte que les galets ne se traversaient pas à vélo. Simon a ambitionné, il s'est obstiné à essayer de passer sur la glace et celle-ci a eu raison de lui à deux ou trois reprises en le fouttant sur le cul!!! Bravo Simon... bel essai! Isabelle qui jouait de prudence a observé le tout avec régal et de nombreux rires (dans sa barbe, si barbe elle a). Les amis(es) ont attaqué la descente à belle allure. Évidemment Mathieu n'était pas à l'avant. Jeff y a pris un plaisir monstre, lui qui a fait plus de downhill que jamais cette année. Il faut dire qu'il est Rep pour Rocky.

Le haut de la chute à Gilles dans la descente aux enfers était gelé et de toute beauté. À ce qu'on m'a dit c'était presque comparable avec Isa! :)

Le groupe s'est divisé en deux au bas de cette descente. Certains sont allés vers la vraie chute à Dgilz et l'autre groupe vers le cratère. Parmi ce dernier, Charlot, Maxime et Jeff. Mr Gélinas a fait une crevaison dans ce bout de trail. et un autre. Bon Bon Bon là pu personne n'a de cartouche ni de tube alors notre ami a dû se taper un retour au stationnement à la course à pied pendant que Charlot a fait de son mieux pour se rendre aux autos et lui ramener un tube avant qu'il ne soit trop tard. MERCI Charlot... toujours la même âme charitable. Il a même donné un coup de main à Simon mais je ne suis pas certain de son intention... à vous de juger... sûrement pour ne pas qu'il tombe devant Isa! ;)

INDEX