12 mars 2009: Vélo de montagne au B.C. et dans l'état de Washington : Le Phil Good report

Philippe Coulombe, notre sympathique expert courtier en assurances de vélo que l'on rejoint pour toute information au 681-3514 #246, nous raconte son dernier voyage dans l'ouest, effectué l'été dernier en compagnie de sa douce moitié Carmen, avec qui l'on peut spinner au Club Avantage les mardis et mercredis à l'heure du souper ainsi que les vendredis matin à 7h sauf vendredi le 3 avril.


Du bike, à la hauteur de vos attentes! …Un voyage de vélo de montagne dans l'ouest.

Lorsque les Québécois s'apprêtent à planifier un voyage de vélo de montagne en Amérique, nombreux sont ceux qui pensent immédiatement au Colorado ou à la Colombie Britannique. Suite à un voyage improvisé l'été dernier, moi et ma copine avons découvert un paradis de vélo de montagne, où les paysages coupent le souffle, où la durée des sorties est illimitée et que tous les types de terrains sont à découvrir. Dans une période où le mercure est toujours sous zéro degrés et qu'il reste encore quelques tempêtes de neige à venir, je repense au +32°C qu'il faisait au mois d'août dernier au centre du village de Leavenworth dans l'état du Washington…et j'ai envie d'y retourner pour rouler les milliers de kilomètres que nous n'avons pas eu le temps d'entamer.

Alors pourquoi ne pas vous donner le goût également et quelques astuces pour préparer un voyage inoubliable. Voici donc l'itinéraire d'une aventure de vélo de montagne pour tous les passionnés des single-tracks tissés serrés!

D'abord, il faut dire que ce n'est pas un voyage tout inclus à 1000$ mais il y a quelques moyens de réduire le total du vos dépenses. Par exemple, en prenant un vol de Burlington au Vermont vers Seattle, nous avons payé autour de 350$ par personne sur Expedia. L'aéroport est à environ 4h00 de route de la Ville de Québec (prévoir de l'attente aux frontières américaines). Le stationnement est d'environ 10$ par jour…. Par contre, peu importe le format de votre boite de vélo, ils sont de plus en plus stricts avec ces bagages surdimensionnés et le commis du comptoir se fera un plaisir de vous glisser sous les yeux une facture de 100$ pour enregistrer votre vélo à bord de l'avion!

Arrivés à Seattle, la location d'un mini van est d'environ 800$ par semaine. C'est plus dispendieux qu'une voiture régulière mais on n'a pas le choix avec les deux boîtes de vélo et les sacs d'équipement. Maintenant prêts pour de bon, on prend la route 90 vers le sud-est vers les montagnes. Les paysages de la route sont à couper le souffle et l'état de l'asphalte vous fera rêver !

Un des trucs qui nous a le plus aidé pour notre voyage, c'est le site web d'une association de vélo de montagne de la place: www.evergreenmountainbike.org. Cette association est incroyable. Ils font tellement de choses pour le développement de notre sport. Vous trouverez sur leur site des cartes des pistes de vélo de montagne les plus trippantes sur le territoire. Cliquez sur Recreation et ensuite Trails et vous arriverez à la page http://evergreenmtb.org/wiki/index.php?title=Main_Page.

Des amis nous avaient recommandé de faire la trail nommée Devil's Gulch et c'est pourquoi nous avons décidé de nous diriger vers l'est.

La première journée, nous avons pris la route 90 sud-est jusqu'à Cle Elum. Dans ce village nous nous sommes rendus au US Forest Service le plus près (Ces services offrent des cartes des pistes partagées pour les vtt, vélos, chevaux, marcheurs, etc. ils connaissent TOUT sur leur territoire et peuvent vous guider vers des aventures illimitées). Vous devez vous procurer une passe de stationnement pour garer votre véhicule à l'entrée de toutes les pistes… Après avoir lu les descriptions de pistes sur le site de Evergreen, nous avons choisi la piste Esmeralda et c'était un choix incontestable…

Pour se rendre à Esmeralda, il faut prendre Teanaway road N Fork, une route de campagne qui devient rapidement une route de terre, à suivre toujours vers le nord, avec des camping sauvages à ses côtés. Au bout complètement, un bon vieux 'poteau' avec une carte des pistes vous indique l'entrée des trails. Nous nous sommes stationnés au De Roux campground et avons monté vers l'entrée de la piste sur la route de gravelle. La sortie a durée 3h40 minutes et c'était une expérience de vie inoubliable pour des amateurs de single tracks et de vues de montagnes!!

Après la trail de Esmeralda, direction village de Leavenworth par la 97 nord. Le village de Leavenworth est une tentative de reproduction des villages de ski de l'Europe avec des auberges et des petits restos. C'est très sympathique d'être au États-Unis et d'avoir un peu l'impression d'être en Europe. Au cœur du mois d'août, vous pouvez vous rendre et choisir une chambre d'hôtel à votre goût mais il semblerait que ce n'est pas toujours prudent parce que c'est souvent très achalandé comme endroit. Nous sommes restés dans un petit motel sur le bord de la 2, piscine creusée, frigo pour la bière dans la chambre… tout était ben correct! :-)

Le lendemain, on se dirige vers une trail fétiche, Devils'Gulch / Mission Ridge. Par la route 2 vers Cashmere, rendu au village… un labyrinthe vous attend pour trouver le bon chemin vers la trail…Il faut se rendre au fond du village pour prendre le Mission Creek Rd... Fiez vous aux instructions sur le site web.

Idéalement, vous montez Devils' Gulch pour descendre Mission Ridge… mais nous nous sommes gourés et avons fait le contraire!!... 2h45 de montée en S, en sable, sous le soleil chaud et un mercure de 34C… aouche… une chance que la descente ne remontait pas! ;-) Après l'avoir fait de ce sens, on se disait que les deux sens seraient trippants. Vous avez le choix : monter Mission Ridge (très à pic, des vues de montagne incroyables) et descendre Devils' Gulch, (une descente de fond de vallée sans obstacles très difficiles, mais rapide). Sinon, vous pouvez monter Devil's Gulch (moins à pic et plus graduel)_ et descendre Mission Ridge (des descentes beaucoup plus à pic avec quelques virages en S en sable lousse et sec). Si vous êtes vraiment très en forme, allez-y pour la première option.

Les possibilités de trails de bike sont presqu'infinies dans le coin et si c'était à refaire, on aurait planifié au moins quatre jours complets sinon plus pour en profiter pleinement. Notre voyage n'était que de 7 jours et nous avions planifié se rendre à Whistler pour le dernier week-end de l'évènement Crank Worx… il fallait déjà repartir vers le Canada.

En remontant par la route 2 jusqu'à la 5 nord, nous avons décidé d'aller à Bellingham faire les trails nommées Mt.Galbraith. Ce coin ressemble un peu à Kingdom Trails. C'est un territoire avec énormément de trails qui zigonnent dans un petit rayon de km. On s'est rendus dans une shop de bike dans la ville de Bellingham pour acheter une carte des trails avant de s'y aventurer… malgré que vous trouverez des cartes sur internet, je vous conseille celle qu'ils vendent parce qu'elle contient beaucoup plus de détails. Vous trouverez une shop de bike dans la ville assez facilement ou en consultant www.whimpsmtb.com. Encore une fois, ces trails sont incroyables… et tellement trippantes, Faudrait être fou pour passer par là sans y laisser ses traces de pneus! ;)

Après deux bonnes heures de single tracks encore sous un soleil chaud, on a repris la route pour monter vers Vancouver et ensuite Whistler. L'évènement Crank Worx est un classique depuis quelques années, qui réunit les plus crinquées des passes folles en bike. Visitez www.crankworx.com pour un avant-goût.

Les trails de X-country à Whistler sont tout aussi capotées les unes les autres. On a en a fait une qui s'appelle Kill Me Thrill Me, suivi du début de Comfortably Numb et le retour par Young Lust. La sortie au complet a durée environ 2h30-3h00 et notre tête avait le goût de refaire Kill me thrill me mais nos jambes refusaient!

Vous pouvez télécharger les cartes des pistes à www.whistler.com/bike_maps/ et vous pouvez également acheter une carte des pistes dans le bike shop du village.

Notre semaine de vacances totalement satisfaisante s'est terminée avec un retour vers Seattle pour prendre l'avion. C'était court mais tellement intense et on se prépare déjà à y retourner.

En résumé, les trails de l'ouest sont complètement malades et pour tous ceux qui trippent sur le vélo, vous devez allez faire un tour là bas, il y en a pour tous les goûts et les paysages sont tellement beaux!

INDEX