30 juin 2009: BC Bike Race, Jour 2

Y'a fait frette cette nuit, j'ai dormi avec ma doudoune dans mon sac de couchage. Réveillés à 6h, on partait en autobus à 6h45 pour se rendre au traversier. Aujourd'hui, c'est Nanaïmo à Parksville, sur l'île de Vancouver. Sur le traversier, on a pu apprécier la vue sur les montagnes et la ville de Vancouver mais il ventait en titi.

Comme le petit sac de déjeuner mangé dans l'autobus était digéré depuis longtemps, Philippe avait monté son campement sur le pont des autos et préparé un bon gruau bien chaud.

Ah oui, j'avais pas encore les résultats en écrivant mon report hier, et surprise, nous sommes troisièmes, ce qui nous donnait un laisser-passer pour le box de départ A, drette en avant, YÉ! Dan et François sont aussi en avant, car ils sont premiers dans notre catégorie, avec une bonne avance.

La journée fut pas mal difficile. Yvan Bujold la résumait à sa femme au téléphone: "70 kilomètres de roche-roche-roche-racine-racine-racine". Il en met un peu, évidemment, c'est un avocat. En fait, ça ressemblait plus à 40 km de singletrack sur 75 au total. Et pas du beau singletrack roulant comme sur le vidéo "preview" du Jour 2, qui vous était offert en lien dans le premier report de cette série. Non non, du singletrack avec pas mal d'embûches et beaucoup, beaucoup de petites montées en puissance, des casse-pattes qui posent pas de problèmes aux hommes mais vous épuisent les faibles femmes. Isabelle l'a donc pas eu facile mais elle n'a pas lâché. Même après qu'on aie suivi deux gars hors du tracé et perdu un 4-5 minutes. On s'est trouvé un air d'aller nous permettant de finir la journée pas trop sur les genoux. Ça nous a pris 5h.

Malgré la difficulté du parcours, on a tripé sur les sentiers. C'était vraiment hot. Je me souviens de "Drunken logger", "Sisters and Mothers (S&M)" et "Highway to Hell", des trails capotées, à flanc de falaise à 60 degrés, oubedon le long de ridges de roche. Je comprends maintenant pourquoi Fred Bussières ne revient pas au Québec entre ses sessions à Victoria.

On a fait connaissance avec Simon Tremblay et Jean-Sébastien Lareau, deux québécois installés à Vancouver, qui vont pas mal vite (y sont Top-20, si je me souviens bien, et cela en dépit d'une crevaison hier et une chaîne brisée 4 fois aujourd'hui). On a aussi rencontré un petit couple de Prévost, JR chépuki et Nathalie Pronovost, qui font très bien chez le Open Mixte. Le Québec est donc bien représenté.

On est campés au bord du Pacifique, le site est magnifique. On mange bien, y'a pas de file d'attente, (sauf pour les douches, parce qu'on arrive pas dans les premiers, grrr...)

Tout va vraiment sur des roulettes. Faut que je vous laisse, tout le monde est couché et il me reste 6 minutes de batteries sur le portable.


Yvan Bujold et Martin Roy au départ


Andreas Hestler (à droite) à l'arrivée. Sitôt descendu de son vélo, Dre met son T-shirt de "STAFF" et aide
l'équipe à tout mettre en place. Y va être brûlé à la fin de la semaine.

Citation du jour 1 (oublié de la mettre hier): (suite au parcours avec des sections hyper-technique) «Si Harvey avait été icitte, y'aurait été voir les organisateurs pour faire changer le parcours, c'est certain» - Daniel Auclair

Citation du jour 2: (suite à la décision des organisateurs de ne plus avoir un côté fille toujours vide et un côté gars toujours plein pour le camion des douches, mais mixte partout, Mireille, France et Isabelle ont engagé les deux meilleurs avocats en présence, Yvan Bujold et François Amyot, pour faire changer cette décision) «On a plaidé leur cause...mais on a perdu...» - François Amyot

INDEX