3 juillet 2009: BC Bike Race, Jour 5

Devinez quoi? Pas d'autobus ni de traversier ce matin, on partait direct du campement à Sechelt. Yé! La mauvaise nouvelle, c'est que le traversier et l'autobus, ce sera pour ce soir!

Anyway, une autre superbe journée ensoleillée nous attendait, avec un encore plus bel itinéraire que les précédents, si c'est possible. Nathalie Pronovost a pris le départ seule, son chum JR étant scrap suite à une rencontre avec un arbre. Il filait pas trop trop hier, après s'être déshydraté la veille. Sur le pilote automatique, il a pas vu ce gros arbre de deux pieds de diamètre à moitié tombé, en équilibre au dessus du sentier, et ne s'est pas penché la tête. BANG! l'arbre a pas bougé et JR a arrêté sec. À matin, il avait la yeule tellement enflée que pas capable de mettre ses verres de contact...

Cette journée a été fantastique. Presque exclusivement du singletrack, en montant comme en descendant. Beaucoup de granny, presque pas de push-a-bike. Isabelle a fait ça comme une championne, car je ne pouvais pas beaucoup la pousser aujourd'hui. Les derniers 10 kilomètres nous faisaient descendre un bon 10 kilomètres, et pas moins de 1500 mètres. Highway 102 est selon Dan Auclair la plus belle trail qu'il a fait dans sa vie. Chus d'accord. Des virages en épingle, des ponts larges, des ponts étroits, des ponts TRÈS étroits... du sentier très étroit à flanc de falaise, une succession de virages où tout le monde criait de joie. Plus la semaine avance, plus on devient de bons pilotes. On passé des affaires aujourd'hui, qu'on aurait jamais essayé dimanche passé...

L'arrivée était installée dans le stationnement du traversier à Langdale. La logistique était spéciale: il fallait laver nos bikes et les mettre dans les semi-remorques habituelles, puis prendre un des traversiers qui nous mènent à Horseshoe Bay. Phil, fidèle au poste, nous attendait avec le campement habituel.

Le traversier nous a ensuite menés au coeur d'un autre de ces fjords majestueux. Pendant que je mettais les aventures à jour, Isabelle a fait des photos dignes de Manon Bourque.

Nous sommes ensuite embarqués sur un ènième autobus... Martin en a profité pour nous montrer sa hernie ombilicale.

Le gars au volant qu'on voit dans son miroir est un vrai fou, il nous a barouettés pendant 30 minutes sur l'autoroute Sea to Sky, manquant de précipiter dans les falaises à chaque tournant.

On est arrivés sains et saufs je sais pas comment, et nous sommes installés encore une fois dans un décor imprenable, à Squamish.

Après un autre excellent souper, c'était les podiums et pour les équipes 100+, le podium était entièrement québécois, comme a dit Drew l'annonceur. L'équipe qui arrive toujours deuxième a éprouvé des ennuis de dérailleur aujourd'hui, ce qui nous a permis de les devancer de quelques minutes + la médaille d'argent. Leur avance reste très confortable, comme la nôtre sur la quatrième place (genre 40 minutes). Donc, faut continuer à notre vitesse et essayer de ne pas avoir de bad luck.

INDEX