10 septembre 2010: Martial The Voice De Rome prend sa retraite :-(

En cette semaine de dépression post-Vélirium et d'euphorie pro-touresque, c'est un pan complet de notre histoire sportive régionale qui tombe. Martial The Voice De Rome nous annonce en douceur sa retraite du «métier» d'annonceur de courses après tout juste 19 ans de présence. Cette voix familière qui annonçait votre nom à l'arrivée d'un raid ou d'une course depuis près de deux décennies, vous ne l'entendrez plus. Cet homme chaleureux, qui connaissait tout le monde sur le circuit, du Pro de la Coupe du monde jusqu'au petit Pee-Wee montant, vous ne l'entendrez plus vous dire que vous arrivez tellement longtemps après les premiers que votre linge a eu le temps de se démoder.


Pas fort, je n'ai pas trouvé de bonne photo de Martial. En voici une de dos, prise lors de la course des légendes, le jour de son 60e anniversaire alors qu'il feedait son bon ami Pierre Gendron. Martial, habillé des vêtements «réplique des années '90» identiques à ceux de Deadly Nedly The Lung Overend, a tellement roulé vite qu'il a eu le temps de nous lapper et de s'occuper du ravitaillement.

Martial nous a appris la nouvelle Coup-de-poing par le biais d'un courriel qui va ainsi :

Bonsoir Gilles,

J'aimerais que tu places cette note sur le site de l'Association régionale s.v.p..

Merci

Bonjour à vous tous, cyclistes de montagne,

Dimanche dernier, j'ai fait ma dernière animation de vélo lors de la descente des Championnats du monde 2010 au Mont Sainte-Anne.

Le tout a débuté en 1992 lors des Championnats du monde à Bromont donc 19 années d'animation de courses régionales, de Coupe Canada, de Coupe du Québec, de Coupe du monde et 3 Championnats du monde.

J'ai rencontré durant toutes ces années des gens extraordinaires et merveilleux dont certains sont devenus des amis. Il y en a même dont les enfants ont commencé à courir.

Je veux tous vous remercier de m'avoir enduré au cours de ces années et d'avoir souvent eu des mots gentils et des remerciements à mon égard.

Il est certain que je vais m'ennuyer de l'animation et de vous tous mais j'irai vous voir à l'occasion lors de vos courses.

Encore une fois, un grand merci,

Martial De Rome

Ce à quoi il fallait répondre :

Voyons, voyons, Martial, de quecé qui se passe? Tu peux pas nous annoncer ça de même, le monde va capoter.

Je n'accepte pas cette démission!! Pourquoi te retirer ainsi au faîte de la gloire??? Gestev t'a remercié? La chicane a pogné???? Tu as une maladie incurable?? Au nom de la gang, tu dois nous justifier, svp?

Ce à quoi Martial a répondu :

Non non, Gilles, personne ne m'a congédié, au contraire, ils me sont tous arrivés un peu comme toi à vouloir savoir pourquoi.

Je n'ai aucune chicane avec qui que ce soit et encore moins avec Gestev qui m'ont donné ma première chance et avec qui je travaille pour les Coupes du monde de surf des neiges. (NDLR : Martial est président de la corporation de la Coupe du monde de surf des neiges de Québec, et n'oublions pas que le Championnat du monde de Snowboard s'en vient, du 16 au 27 janvier 2013)

Comme tu le sais, j'ai eu 60 ans vendredi dernier (ça a paru à la course des légendes) et le moment est venu de passer le flambeau aux plus jeunes.

Tu sais, 19 ans, à presque toutes les fins de semaine l'été, c'est pas facile.

C'est une décision personnelle, c'est tout.

D'ailleurs, je l'ai déjà annoncé aux organisateurs qui me faisaient confiance depuis de nombreuses années et à la Fédé.

Je ne quitte avec aucune animosité bien au contraire.

Merci pour tes bons mots

Envoyé de mon terminal mobile BlackBerry par le biais du réseau de Rogers Sans-fil

Ce à quoi j'ai répliqué :

Oh, je ne pensais pas que ça t'occupait autant de fins de semaines. (il faut dire que je fréquente moins les coupes Québec) Pourquoi ne pas faire un chiffre rond et te rendre à 20 ans de carrière ?

Sent from by Bedphone

Ce à quoi Martial a rétorqué :

J'animais aussi les courses de Marathon Québec, le pourquoi de pas beaucoup de fins de semaine de libre. Et j'arrête vraiment à 19.

Envoyé de mon terminal mobile BlackBerry par le biais du réseau de Roger Chose

Ce à quoi je n'ai pu m'empêcher de demander :

Mais tu ne fermes pas la porte pour une fin de semaine ou deux, éventuellement, si le timing le permet, mettons ? Notre sevrage serait moins dur.

Sent from my Bathphone

Ce à quoi Martial a coupé court :

Non, Gilles, c'est bien terminé, je ne veux pas faire une Dominique Michel de moi même. Merci de remercier les coureurs de ma part car ils m'ont beaucoup apporté de par leur persévérance.

Envoyé de mon terminal mobile BlackBerry par le biais du réseau de Rogers Sans-fil et pas question de changer pour Videotron.

Alors voilà, triste journée, mais coudon, il faut respecter sa décision. Je gagerais quand même un deux qu'on ré-entendra un jour sa voix dans un micro. Du moins je le souhaite, ça nous rappellera le «bon vieux temps». Au nom de tous les coureurs, Merci Martial pour ton dévouement toutes ces années, tu fais vraiment partie de la légende du vélo de montagne au Québec.


AHHH! On en a trouvé une bonne. Merci Martial


Voici une autre bonne photo qui vient de nous arriver... Martial la légende.

Et des témoignages poignants ont aussi afflué:

"Saches que depuis les quelques années que je fais du vélo, ta voix dans les haut-parleurs a toujours été pour moi un symbole d'assurance, me disant qu'enfin, j'arrivais...

Un GROS MERCI pour ta contribution et ne te gênes pas pour venir nous voir de temps en temps..."

Denis St-Amand


"D'abord, laisse moi, mon cher Martial, te souhaiter bienvenue dans la soixantaine. Une fois de temps en temps, je consulte le groupe de discussion. Comme Gendronix, je suis de la première époque. Je me souviens de mes premières courses en VM, il n'y avait pas d'atmosphère animée. On faisait sa course. On avait notre petit fan club (les connaissances). Puis voilà que dans certaines courses plus prestigieuses, une voix s'élevait. C'était l'fun. Tu connaissais le tabac. Je me souviens d'une course à St Félicien où tu étais absent. Le DJ était bon, disons assez bon, car tu avais élévé, au cours des années, haussé la cote. C'était pas pareil...

Quand on entendait ta voix à chaque tour, à la fin d'un raid, on se forçait l'cul, excuse le mot, les coups de pédale étaient énergiques et la cadence élevée. Tu nous saluais en passant devant ton estrade. Tu trouvais la façon de nous dire que notre performance, quel que soit le rang, le classement, ce n'était pas ça qui comptait mais le guts d'y aller jusqu'au fond de nos tripes. Et puis, off the record, tu nous accueillais comme une connaissance. Avais tu des préférés (es)? Peut-être mais cela ne paraissait pas.

C'est une belle histoire d'animation que tu as su créer au fil de ces 19 années.? Pourquoi pas 20? Toi seul le sait.? Mais sache que tu es une Légende et j'espère que ta contribution pour le vélo de montagne, parce que tu performais au Max à chaque fois que tu avais un micro dans les main, sera notée par le FQSC, secteur vélo de montagne. Reste dans les parages, car une course du Québec, sans Martial, me semble qu'il manque un maudit beau bouquet de fleurs (par temps de pluie ou par temps très boueux).

Merci Martial...pour cette belle générosité, fin de semaine après fin de semaine.? En tout cas, tu fais partie de mes plus beaux souvenirs de vélo de montagne.? Porte toi bien... et bienvenue dans la soixantaine."

Carroll Roy


"Ben moi je viens de lire la nouvelle et j'ai juste envie de pleurer. Tu as été là depuis mes débuts en 95 et je me rappellerai toujours lorsque tu as annoncé ma première victoire à Tremblant alors que je montais sur le pavée dans le village, j'entendais ta voix qui disait «Sonia Tessier qui est en seulement à sa 2e année nous arrive en première position chez les seniors sports femmes!» T'avais vraiment le tour de nous faire sentir encore plus hot qu'on ne l'était et ça nous donnait la p'tite poussée pour finir en force. Bon ça y'est je braille!

Et lorsque je suis revenu en 2008 et qu'à l'arrivée tu m'as annoncé en disant «Sonia Tessier qui nous revient de l'Alberta où elle est allée faire des bébés!» Encore là j'étais tellement fière de passer la ligne d'arrivée, c'était comme si je n’étais jamais partie.

Bon une tite dernière, l'an passé au Raid Vélo Mag alors que l'on attendait sous la pluie à la ligne de départ, tu as su nous changer les idées et nous racontant des anecdotes sur plusieurs coureurs présents. Et même moi! En mentionnant que mon conjoint était en Afrique pour un an avec l'ONU. Tu t'es souvenu de ce détail alors que l'on t'avait rencontré quelques mois avant.

Bon là c'est vraiment la dernière! Au Raid du bras du Nord le mois passé, quand j'ai passé la ligne d'arrivé et que je t'ai fait un gros byebye de la main et que tu m’as annoncé en disant que je m’étais déplacé de Gatineau pour venir faire le raid! Je ne pensais même pas que tu te rappelais que j'étais rendue à Gatineau!

Lorsque j'arrive sur un site de course je suis toujours stressée mais lorsque j'entendais ta voix au micro sans même avoir pu te voir, j'étais contente et pensais moins à mon stress. Mais là j'ai de la misère à croire que je n'entendrai plus cette voix.

Je t'aime Martial. Merci pour tout."

Sonia Tessier xx


INDEX