5 décembre 2013: Radio poubelle vs vélos à Québec: Lettre ouverte au FM93

Le 16 novembre dernier, un passant a remarqué un vélo tout écrapouti sur la rue Lepire, au Lac St-Charles. Il a cherché et trouvé son propriétaire dans le fossé, en état d'hypothermie, victime d'un lâche automobiliste qui n'a même pas daigné s'arrêter après l'avoir fauché. Bravo au conducteur d'une «Subaru de couleur foncée bleu et gris» qui a depuis fait réparer discrètement son bumper et son miroir et qui doit rire encore devant une bonne bière de s'en être tiré à si bon compte.

Un événement malheureusement courant, qui se rajoute aux trop nombreux meurtres de cyclistes impunis et trop vite oubliés. Un événement qui nous a permis par le biais du groupe de discussion de constater que le discours des automobilistes envers les cyclistes n'a pas changé. Merci à Daniel Lafrenière qui nous a fait remarquer les propos tenus sur les ondes du FM 93 deux jours auparavant. Le midi, Jean François Gilbert faisait une entrevue avec le coroner Jean Brochu, co-auteur de recommandations suite à trois accidents où sont décédés des cyclistes.

Je suis tombé en bas de ma chaise en écoutant ça. Moi qui avais enlevé l'étiquette de radio-poubelle au FM 93, laissant l'exclusivité à Radio X, hé bin bravo. On analysera en détail les propos de M. Gilbert dans un article subséquent.

Pour l'instant, demandons-nous ce qu'on peut faire pour une radio plus constructive et moins pestilentielle. Soyons réalistes, le seul langage qui peut toucher ces gens est celui de l'argent. Et notre seul petit pouvoir est notre pouvoir d'achat, qui se répercute sur celui des annonceurs qui font vivre la radio. Voici comment je résumais ça dans un courriel adressé à la station mais aussi à tous les propriétaires de boutiques de vélo de la région.

En attendant, tenez-nous au courant si vous entendez des propos anti-cyclistes sur les ondes, ou si vous entendez des pubs de boutiques de vélo sur les radios poubelles. S'il s'agit d'une boutique que vous connaissez, n'hésitez pas à faire comprendre au proprio qu'encourager une station qui entretient les préjugés contre les cyclistes et fait tout pour qu'ils quittent les routes, c'est se tirer dans le pied.

25 novembre 2013

M. Richard Renaud, Directeur général FM 93
M. Carol Tremblay, directeur des ventes, FM93

Messieurs,

Je prends quelques minutes pour commenter ce qui s'est dit sur vos ondes jeudi le 14 novembre dernier.

L'animateur Jean-François Gilbert a interviewé le coroner Jean Brochu qui recommandait que les amendes soient haussées pour les conducteurs d'automobiles qui ne regardent pas si un cycliste approche derrière eux avant d'ouvrir leur portière. L'opinion de M. Gilbert était que les automobilistes qui causaient des accidents ne devraient pas payer plus d'amendes pour leur distraction, et que ce sont probablement les cyclistes décédés qui étaient fautifs car ils roulaient trop vite. La vitesse de 20km/h pour un cycliste a été jugée imprudente par M. Gilbert. Celui-ci, débordant du cadre de l'entrevue, en a encore rajouté en affirmant que les cyclistes de façon générale ne respectent pas le code de la route, pour ensuite prendre les appels d'automobilistes, mettant tous les torts sur les cyclistes, rabâchant à nouveau le discours de "l'automobiliste qui paye des taxes et qui a tous les droits sur la route, vs le cycliste qui ne paye pas de taxes et ne respecte pas le code de la route", alors qu'il est évident que la majorité des cyclistes sur la rue sont aussi des automobilistes qui paient des taxes.

J'ai collaboré bénévolement avec votre station plus tôt cette année dans le cadre de l'initiative de Josey Arsenault pour amener des participants au Grand Défi Pierre Lavoie. J'y voyais une ouverture de la radio parlée pour favoriser un mode de vie actif, et une prise de conscience que comme média, vous avez entre les mains le pouvoir d'influencer l'opinion publique de façon positive, pour un partage de la route en toute sécurité. C'est vraiment dommage que vous utilisiez maintenant ce pouvoir de façon totalement négative, en crinquant ainsi les automobilistes contre les cyclistes. Vous jetez à la poubelle en quelques minutes de démagogie tout le beau travail fait en collaboration avec le GDPL le printemps dernier. Ça me renverse et ça me décourage. J'en informe d'ailleurs Pierre Lavoie en copie cachée sur ce courriel.

J'ai fait part de ces remarques à Josey Arsenault et Jonathan Bernard et en guise de réponse, on m'a offert un droit de réplique en ondes. J'ai refusé de me prêter moi aussi au cirque de M. Gilbert. Vous êtes capables de prendre vos responsabilités et cesser un tel discours sur vos ondes. La course aux cotes d'écoutes et au profit ne devrait pas se faire ainsi à tout prix, en distillant la haine au lieu de prôner le partage sécuritaire de la route.

Je salue les propriétaires de boutiques de la région, en souhaitant qu'eux aussi sachent mettre de côté la notion de profit à tout prix pour se tenir debout et ne pas annoncer sur vos ondes tant que des individus de la trempe de M. Gilbert y séviront. Et je salue les cyclistes de la région qui liront une copie de cette missive en ligne, qui comme moi n'hésiteront pas à fustiger ou boycotter une boutique qui annoncerait sur les ondes d'une radio qui crache sur les cyclistes.

Ceci dit uniquement en mon nom personnel, au nom d'un père qui aimerait que ses enfants puissent faire du vélo sur les routes du Québec de façon plus sécuritaire.

Merci

INDEX