13 janvier 2014: Fatbike à Québec, mode d'emploi

Un peu en retard comme toujours, la folie des Fatbikes a atteint le Québec en ce début d'hiver 2014. Auparavant, on trouvait ça drôle et on se disait " ça doit être le fun, mais c'est pas pour moi. L'hiver, c'est pour les sports d'hiver" Maintenant que les manufacturiers ont décidé que c'était sérieux, on se dit que c'est sérieux. On se dit : «wow! Ça a l'air vraiment le fun. Pourquoi pas en acheter un moi aussi?»

Fun?
Pour les besoins d'un article dans Vélomag l'automne prochain et pour évaluer si la Vallée Bras du Nord devrait suivre la mode et louer des vélos et entretenir des pistes en 2014-15, je roule en fatbike cet hiver. À la question «Pis, c'est-tu si le fun que ça?», je réponds, «Oui! c'est le fun, dépendant où tu roules». La proximité d'un réseau roulable est essentielle et déterminante du niveau de jouissance. Par réseau roulable, j'entends un sentier pédestre ou de raquette bien damé, du genre où on peut marcher à pied sans enfoncer. J'entends aussi un sentier de motoneige «local», peu achalandé et où ça circule à basse vitesse, qui ne soit pas du type «provincial», soit balisé et patrouillé officiellement par un club de motoneige, où les vélos (ou les chiens) sont persona non grata et carrément en danger. En dehors de ces considérations, notez qu'il y a un plaisir intrinsèque à rouler dehors en hiver, n'importe où, juste pour le fun de déjouer le gros bon sens.

Conditions?
À la question «Est-ce que c'est roulable souvent ou si ça prend vraiment des conditions idéales, genre "pas de neige fraiche et des trails damées très dur?"», je réponds : «Comparé à un 26 ou 29 po en roues "ordinaires" c'est le jour et la nuit». Les conditions pour rouler en vélo ordinaire arrivent seulement à quelques reprises durant l'hiver, tandis que le Fatbike pardonne beaucoup plus. Je tiens des statistiques sur le nombre de jours «roulables» vs «pas roulables» depuis la mi-décembre et à date, j'ai roulé régulièrement, presque aux deux jours, et les jours où je me suis abstenu, c'est faute de temps.

À date, malgré des chutes de neige quasi-quotidiennes en décembre, je n'ai noté aucune journée où les conditions auraient été trop molles. Autour du jour de l'an, la vague de froid en a découragé plusieurs de sortir dehors, pourtant, les conditions étaient excellentes. Il suffisait d'être bien habillé, ce qui demande un certain budget supplémentaire, à considérer lors de votre décision d'achat.

Mes statistiques à ce jour indiquent seulement quatre journées classées «pas bonnes conditions». On parle du 4 janvier, où il faisait doux et il avait neigé la veille, les conditions idéales et sublimes pour un 3h de ski de fond au Mont-Castor. S'ajoute le 6 janvier, où on a eu droit à de la pluie et du verglas, tout comme samedi dernier, le 11 janvier. Quoique j'ai quand même roulé un deux heures samedi tôt le matin au Mont-Bélair pendant la pratique de ringuette de ma fille, juste avant qu'il se mette à mouiller solide. Le lendemain (hier) est classé «pas bon» car trop mou et temps trop doux, même si à vrai dire, c'était trop mou dans les sentiers de motoneige/raquette, mais quand même très roulable sur sentiers pédestres bien damés.

Lieux de pratique
Dans la région de Québec, il y a toujours une montagne pas loin, avec des sentiers plus ou moins improvisés à essayer. La montagne des roches regorge d'options, tout comme les environs du Lac Beauport. Saint-Émile possède un bon réseau aussi, souvenez-vous du trajet du raid hivernal il y a 8 ans déjà. La configuration des sentiers a changé un peu, mais ça donne une idée. On y évoque le sentier linéaire de la rivière St-Charles. On sait que les vélos y sont interdits, et de toutes façons, c'est pas vraiment le fun le jour, on rencontre trop de marcheurs. Par contre, si vous désirez contrevenir à la loi, c'est plaisant le soir où on ne dérange personne. Le secteur entre l'usine d'eau à Loretteville et Lac St-Charles est le plus agréable. Sinon, vous pouvez faire comme plusieurs, et vous damer un sentier sur mesure en raquettes. Il faut prendre soin d'élargir et de banker les virages, et d'éviter les dénivelés et les virages trop prononcés. Après une bordée de neige et surtout quand il y a un redoux et que les conditions sont humides, c'est le temps de sortir les raquettes et d'aller damer, pour un plaisir garanti le lendemain si ça refroidit.

Vous informez les gens et vous tenez informés en surveillant la page facebook Fatbike Riders Nord-East. Vous y verrez plein de suggestions d'événements et d'endroits où aller rouler. Genre à la Gorge de Coaticook, le 18 janvier prochain au festival VéloNeige, une des 5 épreuves du Grand Fat Tour.

Quoi acheter?
L'article dans Vélo Mag s'attardera sur les caractéristiques des modèles mais en gros on peut résumer: Dans l'offre actuelle, on trouve des bikes «raisonnables», lire d'entrée de gamme, lourds (entre 30 et 40lbs), souvent en acier, équipés de composantes que vous n'oseriez jamais vous montrer avec, mais qui font la job et qui sont maritalement acceptables à moins de 2000$. On parle des Surley (Pugsley 4po ou Moonlander 5 po), du Kona WO, du KHS 4Season, du Charge Cooker Maxi, du Salsa Mukluk, du Norco Bigfoot, le plus économique de la gang, à 1515$.

Et il y a les modèles plus sophistiqués, sous les 30lb, pour ceux qui veulent se gâter et qui n'ont pas de scrupules à payer. Citons les Specialized Fatboy, Salsa Beargrease, Trek Farley, 9:zero:7, Fatback alu ou carbone, jusqu'au magnifique Borealis Yampa XX1, petite merveille de carbone de 22lbs à 6000$. À noter que Devinci n'a pas l'intention d'aller dans ce marché, que Rocky Mountain et Felt testent des protos cet hiver, et que Xprezo a fait une première production limitée.

Où acheter?
La grande question. C'est fou comment le marché a explosé cette année. Presque tous les nouveaux manufacturiers ont déjà écoulé leur production. Je sens qu'on sera inondés l'an prochain, mais cette année, c'est pas évident de vous procurer le modèle de vos rêves.

J'ai fait un tour rapide de la disponibilité actuelle dans les boutiques de Québec, en date du 13 janvier 2014. Ne m'en voulez pas si j'ai fait des oublis ou des erreurs, ou si les vélos ont été vendus le temps qu'on publie, c'est uniquement à titre indicatif.

Boutique Le Pédalier : 1 Kona Wo 17po
GTH : Charge Cooker Maxi : 2 medium, 2 large
Performance Bégin : 2 Pugsley 18po, 1 Moonlander 18po
Bicycles Record : 1 Specialized Fatboy small à venir à la mi-janvier
Demers : 1 Specialized Fatboy medium à venir mi-février
Vélos Roy-O : 1 Pugsley 2013 demo à moins 15%
Mathieu performance : rien en stock en ce moment mais travaillent fort pour obtenir de nouveaux modèles.
Hype : 1 Norco Bigfoot X-Small, 1 Borealis Small en stock. À venir début février : des Borealis à 4000$ dans toutes les grandeurs et une couple de gros modèles à 6000$
Vie Sportive : Pas cette année
Lessard : Pas cette année

Bon magasinage et surveillez Facebook, où mon chien Théo pourrait vous ré-inviter pour des rides guidées à la Vallée Bras-du-Nord, où j'ai roulé pendant le temps de fêtes et tripé au fond. Quelques images pour vous faire saliver:

INDEX