20 décembre 2014: MB Race Culture Vélo: «La course de VTT la plus dure au monde»

Chaque année, quand on retrouve les copains au printemps, la même question revient tôt ou tard: «As-tu une grosse course en vue cette année ?» L'an passé j'ai pu répondre : «Oui, début juillet, je m'en vais faire «La course de VTT la plus dure au monde», la MB Race, à Mégève, en France, au pied du Mont-Blanc.»

«Ah ouais, vraiment? La plus dure au monde?»

«Ouais, je sais, les organisateurs disent tous ça. Faudrait toutes les essayer pour pouvoir dire laquelle est vraiment la plus difficile. Reste que 140km et 7000m de dénivelé, c'est du sérieux.»

«Oups, en effet, pas sûr que j'aurais le temps de bien me préparer pour ça.»

On est tous pareils. On se dit «Je suis pas assez préparé» ou «J'aurai pas le temps de me préparer» ou «J'aurai éventuellement peut-être pas le temps de me préparer tout à fait». Pis on s'inscrit pas. Et après on le regrette. Eh bien, bonne nouvelle: dans le cas de la MB Race Culture Vélo, vous n'avez pas cette pression/angoisse d'être absolument «top shape» pour réussir ce défi monstrueux. Hé non, la formule permet de tchoker sur la longue distance, et ce, en pleine course! Je vous explique - les organisateurs de courses au Québec, prenez des notes.

Tu t'inscris à la MB Ultra, la course phare de l'événement, qui offre le choix de 3 distances. Le parcours comporte trois boucles différentes, mais qui viennent passer dans la même zone de départ/arrivée. Comme la majorité des participants, tu choisis d'arrêter ta course après la première boucle, 70 km (3 500 m de dénivelé), et tu obtiens ton résultat dans ta catégorie d'âge pour la course de 70. T'es encore en forme ? Tu choisis le corridor «lap» et repars pour la 2e boucle, qui te ramène à l'arrivée pour un total de 100 km (5 000 m de dénivelé). Tu passes alors sous l'arche et obtiens ton résultat pour la course de 100. Si tu en veux encore, tu évites l'arrivée et tu repars pour une dernière boucle, qui te rajoute un solide 40km, et franchis la ligne d'arrivée avec le statut de «finisher», avec un total de 140 km (7 000 m de dénivelé).

Donc pas de niaisage pour choisir ta distance des mois, des semaines à l'avance ou la veille du départ, tu y vas selon tes feelings en course, tes réserves d'énergie, l'état de ta mécanique, tes crampes, etc. Et ça te fait un sujet de conversation avec tes camarades durant les montées. «Tu fais le 70, 100 ou le 140?»

Pour te permettre de bien doser tes efforts, - les organisateurs de courses au Québec, prenez des notes - la plaque comporte le profil de la course et les points de ravitaillement.

Côté organisation, c'est su'à coche, comme on dit. Ravitos bien garnis, centaines de bénévoles enjoués, aucun détail laissé au hasard. À ma connaissance, il n'y a aucun cut-off, on vous laisse faire votre course. Le dernier " finisher " du 140km a terminé à la noirceur, après 16h de course (!), sous les applaudissements des (nombreux) bénévoles et (nombreux) spectateurs.

Côté parcours, c'est grandiose. Les paysages sont à couper le souffle. Les côtes aussi. Un petit peu de singletracks, aménagé à la machine avec du flow ou pas aménagé du tout, dans des sentiers de vaches avec les vaches. Des chemins larges sans difficulté technique, qui grimpent pas mal ou qui grimpent beaucoup. Souvent des descentes dans des sentiers érodés par les piétons ou les vaches à travers des amoncellements de racines où vous devez tenter de trouver une ligne faisable.

Plein de belles possibilités de chutes pour vous divertir. Pour vous donner une idée, Jean-Benoit Kolodié, le compétiteur avec qui j'ai partagé les derniers kilomètres, avait sa GoPro et a gentiment accepté de nous faire parvenir une vidéo " brute de décoffrage ". Merci JB ! J'ai dû improviser un montage -première expérience avec Imovie- soyez indulgents. Soyez aussi indulgents avec mon allure, dites-vous que je commençais à avoir mal aux jambes, après genre 95 km. Et aussi extrêmement mal à la plante des pieds. Surtout en descendant. Avec les suspensions oubliées en position à demi-verrouillées. Et des verrues plantaires. Et un ongle incarné. Et du pied d'athlète. Et en me faisant crier par les spectateurs : «T'es un pas bon, t'es un pas bon !» Je blague bien sûr.

En passant, j'ai mis le flasher à 100km, après presque 10 heures en selle. J'avais adopté la stratégie de ne pas dépasser 160 au cardiofréquencemètre, pour éviter les crampes. La méthode a fonctionné! Mais maudit que j'allais pas vite. Va falloir que j'y retourne pour réussir le 140!

Côté site de course, on est au cœur de petits villages des Alpes, avec plein d'hôtels - Nous partagions le nôtre avec un club pro de football en camp d'entrainement, c'était cool - et de restaurants, et plein de destinations autour pour prolonger le séjour avec du beau bike. En 2014, le départ/arrivée était à Mégève, en 2015, ce sera à Combloux, le village voisin, aussi charmant (on l'a traversé durant la course). Un impressionnant village d'exposants est rassemblé, l'ambiance est très bonne, il y a beaucoup d'animation sur le site, avec des courses pour tout le monde.

Côté bike, il faut choisir un tout suspendu avec au moins 4po de débattement. L'organisateur Vincent Hazout, de la boutique Cycl'évasion, m'avait prêté son Scott Spark, un 27,5 de 5 po. C'était la machine idéale pour ce type de terrain, pas trop lourde, avec les deux suspensions FOX CTD à télécommande. J'ai passé mon temps à jouer du pouce. La pluie de la veille avait rendu très boueuses les sections de sentiers de vaches, l'accumulation de bouette et autres matières suspectes a causé des problèmes à plusieurs autour, mais le Spark a fonctionné à merveille du début à la fin.

Quelques chiffres de l'édition 2014:

1894 Inscrits:

940 dans la MB ultra
509 dans la MB classic
232 dans la MB enduro
48 dans la CHEESE CIRCUS
115 dans la MB kids
12 dans la MB FTT (Fauteuil tout-terrain, Dean Bergeron, c'est pour toi!)
12 dans la eRACE (Bikes électriques, Fred Asselin, c'est pour toi!)
26 dans la MB street

94 Finisher, dont une seule femme ! (Mireille Montminy, c'est pour toi !)

20 Nationalités

36 Exposants

7000 Spectateurs sur 2 jours

400 Bénévoles!

L'épreuve fait maintenant partie du calendrier UCI de Marathon.

Les inscriptions débutent le LUNDI 12 JANVIER 2015 À 17H, heure de la France. Faites-vous plaisir pour 2015, ou offrez-le comme cadeau de Noël à votre conjoit(e) !!

INDEX