8 décembre 2003 : Collecte fructueuse pour le Burundi

Mercredi dernier au café de la Vie Sportive, une 80taine de personnes se sont déplacées pour assister à notre présentation du vidéo du TransRockies. C'était sans prétention et je crois que tout le monde a passé un bon moment, y compris Michel et moi. Merci à tous et mes excuses à tous les ami(e)s présent(e)s que j'ai croisé du regard en parlant et avec qui j'aurais bien aimé prendre le temps de jaser un brin avant ou après le show. Mais le temps nous a manqué, une fois de plus.

Merci pour vos commentaires sur le Groupe de discussion. Je vois que le mix musical "live" a eu du succès. Je dois expliquer aux absents que nous devions présenter le DVD de la course, tel que produit avec beaucoup de professionnalisme par Ride Guide Productions, toutefois, ce DVD ne nous est pas encore parvenu et nous avons dû utiliser la cassette de "stock shot" fournie un mois plus tôt pour appuyer le reportage à Adrénaline. Comme cette cassette ne donnait que le son "ambiant", j'avais amené mon ghetto blaster et fait une sélection de tounes pertinentes, traitant de sujets pertinents tels que enfer, paradis, montagne, pleurnichage, folie, soleil, crucifixion et autres You can do it et Let's go all the way. Merci à AC/DC, Green Day, Ween, ICP, Nirvana, V.A.S.T., Sneaker pimps, Sugar Ray, Butthole surfers, Orange 9mm, Cake, Yes, Van Halen, et surtout merci à Cartman pour son inoubliable version de "Come sail away" de Styx, qui a su dérider l'audience lorsqu'elle commençait à s'endormir. Merci aussi à Marc-André Lebuis de La Vie Sportive pour son accueil et à Yves Jacques pour son speech d'introduction particulièrement inspiré.

Le but de l'exercice était de recueillir du swag pour le Burundi et vous avez été très généreux, car j'ai rempli mon auto de sacs de linge, souliers, casques. Une rapide inspection m'a révélé que la presque totalité des vêtements amassés étaient de marque Louis Garneau. Sans commentaire.

La collecte n'est pas encore terminée. Vous pouvez encore nous faire parvenir vos vêtements. Voir la chronique précédente pour les détails. Guy-Emmanuel s'est envolé pour la maison cette semaine sans pouvoir rien amener, nous devrons donc lui faire des boites et les envoyer par la malle. Il me charge de vous remercier tous pour votre généreuse contribution.


INDEX