20 mars 2004: Un brin de causette avec Mathieu Toulouse

La saison des Pros commençait de bonne heure cette année, avec la première course Norba, à Waco, au Texas. Geoff Kabush a gagné le classement général (basé sur le contre-la-montre, le short crit et le cross-country. Jeremiah Bishop a gagné le cross-country et croyez-non ou le, c'était la première fois en 3 ans qu'un américain gagnait une Norba!!!

Mathieu Toulouse a terminé au treizième rang. Demandons-lui comment ça c'est passé avec une entrevue instantanée.


Gilles: Bonjour Mathieu. T'es revenu à Montréal?
Mathieu: Ouain. Y fait frette. Je repars lundi le 22 pour la Virginie.

G: T'es-tu de bonne humeur?
M: Non. Chopé un rhume au Texas. Ça fait comme un bandeau de douleur autour de la tête... hahahaa ! Non sans blague j'ai vraiment été à terre durant une couple de jours. Fièvre et tout et tout.

G: Vous avez des beaux suits neu Gears!
M: Ça oui. Pis confortables en plus ! Sugoi a vraiment amélioré cette année. Nouveau lycra plus mince, nouveau chamois plus épais et sans couture. Mes fesses disent merci.

G: Comment était le parcours à Waco?
M: Pas mal comme Hardwood Hills avec une couple de petites montées abruptes en plus. Tout en singletrack sinueux.

G: Quand on regarde les photos sur le site de Canadian Cyclist, on remarque que beaucoup de coureurs ont choisi le double-suspension, question de contrats ou vrai parcours à full-suce?
M: Contrats indeed. J'en parlerai d'ailleurs dans ma chronique Vélomag.

G: Une fois de plus ces chroniques auront scoopé Mélovag! Et comment était ta forme?
M: Potable. Ce qui est le plan pour cette année. Commencer plus lentement, arriver très bien en juin-juillet.

G: Et la forme des autres?
M: Dre est en forme. Il s'est bien entrainé cet hiver. Ryder et Seamus aussi, ont fait leur programme hivernal usuel de rides de pas fins de 5-6h. Ryder prétend avoir la meilleure forme de sa vie, était encore sous haute charge d'entraînement à Waco. Il veut peaker pour Paris-Roubaix (sans blague). Roland, d'un côté il est comme moi et veut peaker plus tard. D'un autre il revient de la Malaisie et est probablement dans un petit creux.

G: Ryder veut vraiment gagner une classique pour s'affirmer comme routier. Ça serait drôle qu'il fasse bien à Paris-Roubaix, notre boss de Vélomag sera sur place pour couvrir cette course légendaire. Dis-moi, Plaxton est en feu?
M: Oui. Reste à voir si il va le tuffer. C'est néanmoins impressionnant.

G: Es-tu content de ton choix d'aller t'entraîner en Espagne cette année, plutôt qu'à Victoria comme par le passé? Ça s'est bien passé la-bas? T'es-tu entraîné avec des vedettes?
M:Effecivement roulé avec une couple de vedettes. Rasmussen, les pas fins de Cofidis, Meirhergae entre autres. Ça s'est très bien passé. Environ 3 jours de pluie sur près de 60 passés là-bas. Peu d'incidents, si ce n'est de s'être fait remorquer à Barcelone (stationnement non règlementaire). Somme toute super content du choix que j'ai fait. Vraiment mieux que de faire des push-ups dans la bouette à Victoria.

G: Part ça, quoi de neuf?
M: Ça fait un peu le tour de la question, surtout que depuis mon retour à Mtl je suis au lit ou au salon avec une boite de kleenex. Mauvais timing ce virus, je voulais profiter de la semaine pour réactiver ma vie sociale un peu.

G: Je comprends, tu dois avoir la prostate comme un gant de boxe. Alors bon chan et bon tounoi et bon camp d'entraînement en Virginie avec l'équipe du Québec!


Merci à Rob Jones pour cette photo

INDEX