5 août 2004: Raid Brun du Nord : Impressions

Un raid "Extrême"
Le premier Raid Extrême Bras du Nord est derrière nous et ceux qui l'ont vécu s'en souviendront longtemps. La pluie tombée ce samedi-là est venue transformer le parcours. Le coefficient de difficulté, déjà assez relevé, a grimpé d'une couple de coches. Les 20 derniers kilomètres furent particulièrement éprouvants, nous avons eu droit à un festival de la belle bouette tiède. On peut vraiment qualifier la journée d'épique, et on peut dire que ceux qui l'ont terminé sont forts physiquement et mentalement. Félicitations à tous, vous êtes hot!

Excuses publiques
J'aimerais transmettre toutes mes excuses aux ceusses qui auraient eu le malheur d'écouter mes conseils et qui auraient chaussé des pneus semi-slicks pour cette journée. Hissh que je l'ai regretté. Dans la première descente, où je n'ai pu suivre un Jean-Arthur déchaîné. Sur le plat, quand le sentier détrempé se défilait soudain sous mes roues et que je partais de coté comme si j'avais roulé sur de la glace. Dans la montagne Ouellet, où y'avait pas moyen de rouler en montant et où on avait aucun contrôle en descendant. Tout le long, je pensais au savon qu'allait me passer ma blonde en arrivant. Je le savais-tu, moé, que ça virerait en bouette glissante de même? Au Trans-Gaspésien, au Hors-Sentiers, sous la pluie ou au sec, ça roule bien en semi-slicks. Mais pas ici. On le saura pour les prochains!

Stimulant pour l'économie
Une journée comme celle-là est excellente pour faire rouler l'économie dans le petit monde du vélo de montagne. Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, il faudra remettre le vélo à neuf avec encore un changement d'huile sur la fourche, deux sets de patins de freins, une chaîne et un plateau du milieu. Attention, montée de lait éditoriale : Shimano XTR, excusez-moi, mais y risent vraiment de nous-autres. Non seulement le produit est vraiment trop cheap, il s'use ridiculement trop vite, mais aussi il nous le vendent à un prix ridiculement trop élevé. Mais le boutte du boutte, c'est que ce produit est in-trou-va-ble! Shimano livrent pas! Eh que y doivent être morts de rire à nous voir pris avec du matériel haut-de-gamme sans possibilité de remplacement. Vraiment ridicule.

Organisation exemplaire
OK, la pluie a scrappé les 20 derniers kilomètres, faudra regarder si des alternatives sont possibles. En dehors de ça, avouons que le parcours était vraiment bien. À la fois exigeant et agréable. En plus, la brume cachait tout le paysage, faut que vous voyiez ça sous le soleil un jour!

Tout le monde s'accorde pour dire qu'aucun aspect de l'organisation n'a été négligé. Ce raid, à sa première édition, pourrait servir à établir les normes si on avait à établir un cahier de charges pour les organisateurs de Raids. Cette année, la Fédé innove avec un cumulatif des raids, l'an prochain, il faudrait normaliser, établir des standards. Michel Bujold, du Raid Trans-Gaspésien, était du départ à Saint-Raymond et on espère tous qu'il a pris des notes.

Pour ma part, j'ai pas souvenir d'un parcours aussi bien balisé. J'ai jamais vu autant de bénévoles tout partout. Au départ, aux ravitos, pour bloquer le traffic, pour nous aider à traverser les rivières, pour nous prévenir des virages imprévus, pour nous avertir des dangers imprévus, ils étaient partout, prêts à intervenir.

Implication
Ce qui m'épate dans cet événement, c'est que toute la région s'est impliquée. La Chambre de Commerce, main dans la main avec le Club de vélo Extrême comme organisateurs, mais aussi tous les clubs de toutes sortes d'affaires qui ont embarqué, tous les propriétaires de terrains privés qui ont accepté qu'on passe chez eux, les intervenants, les commerces, la population locale qui ont décidé qu'ils nous recevraient en grand. Avant ce raid, je ne connaissais rien de la Vallée Bras-du-Nord. Les organisateurs peuvent donc dire " mission accomplie ", ils nous ont fait connaître et aimer leur région et on y reviendra.

INDEX