1er avril 2003:
Le Raid des 21, sur les traces des pionniers

Vous avez entendu parler du Raid des 21, prévu pour cet été dans Charlevoix et le Saguenay. D'où vient ce nom, vous demandez-vous secrètement, de peur de passer pour un ignare. Des 21 colons partis de Charlevoix pour coloniser le Saguenay, diront les plus érudits. Erreur! ils n'étaient pas 21, ils étaient 14! Ça devrait être le Raid des 14. Chus tout mêlé.

Pour mieux comprendre, j'ai mis deux hommes la-dessus. Pierre Gendron et Denis Bouchard ont fait une petite recherche qui donne ce qui suit:

1535: Jacques Cartier entend parler du royaume du Saguenay par les Indiens Les explorateurs se rendent jusqu'à Ste Rose du Nord mais pas plus loin. Une entente est signée avec les montagnais pour que ces derniers deviennent les seuls pourvoyeurs en fourrure, le comptoir est à Tadoussac. Ça dure jusqu'en 1647.

1647: Le père Jean Dequen(qui avait ses bureaux sur la rue du même nom, à Ste-Foy) le 11 juillet, est le premier blanc à mettre sa sandale dans le lac Piék8agami (Lac St Jean) il y guérit le monde et prend possession du Domaine du Roi.

1671: le poste de traite de Chicoutimi prend la relève commerciale de Tadoussac.

1828: une étude proclame que comme la vallée du St Laurent est déjà pleine, le Saguenay pourrait convenir à absorber la revanche des berceaux. Mais le territoire appartient exclusivement à la Compagnie de la Baie d'Hudson. Les colons le La Malbaie tente en vain de s'y installer mais la Cie de la Baie d'Hudson refuse. Mais la fourrure disparaît comme objet de convoitise. Le blocus napoléonien prive l'Angleterre de bois et la mère patrie se retourne vers le canada. La Cie de la baie d'Hudson ne peut répondre à la demande car elle n'en n'a pas l'expertise.

La société des pinières du Saguenay (c'est la Société des 21) est formée et achète les droits de coupe au Saguenay. Les Vingt-et-un ne sont pas « 21 colons », ni 21 pionniers arrivés ensemble à l'origine de la colonisation comme plusieurs sont portés à le croire. Les Vingt-et-un sont 21 membres d'une société, 21 actionnaires de l'association qui a entrepris le contrat de tirer 60 000 billots de pin des forêts du Saguenay, avec comme but principal de commencer la colonisation. Les membres de la société des Vingt-et-un étaient, pour la plupart, des gens âgés, et c'est à peine si la moitié sont venus au Saguenay. Il est donc inexact de parler de l'arrivée des Vingt-et-un ou de leur établissement.

1838: un premier groupe d'hommes part de La Malbaie pour aller faire la coupe au Saguenay.

Le premier établissement permanent est fait à l'Anse-Saint-Jean. 14 hommes se séparent du groupe et vont s'établir à la Baie des Ha Ha.

Un groupe de femmes et enfants va rejoindre les deux établissements. Ils étaient 3000 en 1844 et 19 800 en 1871.

Maintenant que vous connaissez les bases historiques, vous voulez en savoir plus sur ce Raid? Du calme, j'y viens.

2004: Le Raid des 21 empruntera les sentiers de ces pionniers, de Charlevoix à l'Anse-Saint-Jean, peu importe si ils étaient dix, quatorze ou 21. Quelle chance nous aurons de fouler ainsi les traces de nos ancêtres. Les organisateurs, soucieux de donner un caractère distinctif et historique à l'évènement, ont prévu que chaque participant, homme ou femme, jeune ou vieux, devra faire le Raid en traînant avec son vélo un petit billot de pin d'une longueur de 1,22 mètres (format d'une "pitoune de 4 pieds") et d'un petit diamètre variant entre 5 et 6 cm). Tout absence de la dite pitoune en tout temps durant l'épreuve entraînera un DSQ (la disqualification) comme résultat. " Je leur ai bien dit que ça tenait pas debout, que ce serait dangereux lors des virages, des dépassements, des descentes, des départs de masse, ce à quoi ils ont répondu que ce risque serait bien indiqué dans le formulaire d'inscription au niveau du chapitre du consentement du participant.

On me dit que Pierre Lavoie, l'homme de fer de La Baie, s'entraîne avec sa pitoune depuis l'été dernier, alors vous savez ce que vous avez à faire, gens de la région de Québec, pour que nous ne soyons pas humiliés une fois de plus par les gens du Saguenay. Attelez-vous, comme y disent. Puis, j'ai trouvé un bon slogan pour la promotion de cette course: "Au Raid des 21, vous allez en bûcher un coup!"


INDEX