VMQCA - Groupe de discussion

GROUPE DE DISCUSSION

Bienvenue dans le groupe de discussion de l'Association Régionale de Vélo de Montagne Québec-Chaudière-Appalaches. Qui que vous soyez, nous vous invitons à y participer et à exprimer sans gêne tout ce qui vous passe par la tête. Afin de respecter les autres interlocuteurs, nous vous demandons:

  1. de toujours signer vos messages (utilisez toujours le même nom ou surnom. Si vous voulez le protéger, créez vous un compte!);
  2. d'éviter de "polluer" le forum avec des messages insignifiants ou d'ordre trop personnel;
  3. d'éviter les attaques personnelles, les insultes, les sacres et le langage déplacé;
  4. d'apporter vos commentaires ou critiques de façon constructive, dans le respect des autres;
  5. d'utiliser la section marché aux puces pour le matériel à vendre ou recherché.
  6. de jeter un coup d'oeil à notre section Foire aux questions. Les réponses aux questions qui reviennent souvent ici y sont archivées!

Pour les nostalgiques, l'ancienne (antique...!) taverne est encore disponible en lecture seule pour quelques temps.


Fat bike le soir

par Marie-Jo, dimanche 30 décembre 2018, 08:52 (il y a 259 jours)

Allez! Racontez vos meilleurs spots de fat en night ride ;-)
Moi, j’ai seulement fais le SDM et j’ai ADORÉE!!!!
Où roulez vous?
Histoires? Anecdotes?
J’ai déjà hâte de vous lire.

anecdote de ride de soir

par DGILZ, jeudi 03 janvier 2019, 13:48 (il y a 255 jours) @ Marie-Jo

C'est toujours le fun de faire du bike le soir, surtout tout seul. Le thrill de voir venir le sentier à mesure dans une vision tunnellique. De sentir la fraîcheur de la nuit qui tombe. Surprendre les yeux rouges des animaux qui vous guettent dans la nuit. Percevoir des bruits mystérieux.

Un soir de juin que je roulais seul à Saint-Émile, j'aperçois la lueur d'un feu sur la roche Martel. En me rapprochant, je me dis que ça doit être un party de jeunes, ça arrive à cette époque de fin d'année scolaire. Pourtant, en arrivant au feu, je ne vois personne. Je roule sur la roche. Une branche accroche le fil qui relie ma lampe frontale à la batterie dans mon camelbak. Ma lumière s'éteint sans avertir. Ma roue avant pogne une craque. Je tombe violemment, me frappant la tête par terre. En reprenant mes esprits, je me trouve encerclé par une meute de jeunes en boisson, armés de tisonniers et de branches pour faire griller des guimauves. Y'en a un qui joue du banjo. Excités, ils se mettent à me picosser avec leurs branches pointues en criant de plus en plus forts. Ils me forcent à aller vers le feu. Je sens la chaleur des flammes se rapprocher. Ils sont encore plus énervés et me poussent à grands coups de pieds. Je suis à quelques pouces du fe. Je sens mes cheveux roussir, ça sent le brulé. Soudain, le sol tremble, un bruit sourd se fait entendre, une fissure se forme dans le granit de la roche Martel. Elle s'élargit pour devenir un gouffre dans lequel glissent un à un mes tortionnaires en boisson. Je m'agrippe pour ne pas tomber moi aussi, je me relève, je saisis une branche et je frappe violemment ceux qui restent pour les précipiter dans le trou noir où j'entends l'écho de leur cris désespérés. Une fois le dernier tombé, le grondement sourd se fait de nouveau entendre, la roche tremble et la gigantesque craque se referme. Le bruit s'estompe, puis la roche fait un gros "Burp". Incrédule, je monte sur mon vélo et fuis la forêt le plus vite possible.

Depuis ce temps-là, je n'ai plus de cheveux, je fais un croche devant la roche Martel et j'évite la consommation d'opioïdes.

anecdote de ride de soir

par Marie-Jo @, jeudi 10 janvier 2019, 20:46 (il y a 247 jours) @ DGILZ

Wow! Quel beau récit.....rempli d'image et d'émotion.
J'adore! Bravo! Belle écriture DGILZ!

Quelqu'un d'autre ose se lancer dans une autre histoire de Fat la nuit?