[ Groupe de discussion ]

Sujet: Pourquoi je ne toucherai jamais plus au monde du vélo de montage
Écrit par Alexis
Date: Le 07 Juin 2017 à 23:42:12:
(207.253.152.157)
J'écris ce message au cas où il pourrait faire une différence, aussi minime soit-elle dans le monde du vélo de montagne et particulièrement pour les entraîneurs qui m'écoute.

J'ai longtemps fait partie d'un club. Toute ma jeunesse en faite. Au début, très jeune, j'allais à mes entraînements, je participais à des courses régionales, je faisais tout ça pour le plaisir. Les gens autour de moi ont commencé, avec l'âge, à s'entraîner davantage pour mieux performer. C'est tout à fait normal et en leur honneur.

Mais qu'en était-il des gens comme moi qui ne voulait que continuer à s'entraîner les mardis soirs et samedis matins et courir le circuit régional parce que c'est ce qui ME tentais ? Certes, je le faisais pour le plaisir, pour me donner un "challenge".

Je pensais pouvoir continuer ainsi, mais hélas j'ai rapidement été exclu.

Au fil du temps, j'arrivais toujours dernier, car je ne m'entraînais pas assez fort pour faire autrement et n'avait point les aspirations que les autres avaient pour le futur. Je voulais faire les régionales, me dépasser et C'EST TOUT. Cela ne me dérangeait pas à moi, d'arriver dernier. Faut bien qu'il en ait un...

Plus le temps passait, plus on me regardait avec une pitié dans le monde du vélo. Comme celui qui arrive dernier. Les gens entretenaient un certain mépris à mon égard et c'était encore pire dans mon Club. On m'a mis de côté, dévalorisé, on ne restait même pas jusqu'à la fin pour m'encourager alors que les premiers, évidemment, étaient noyés d'applaudissements. Souvent, je passais sur le circuit de la course et personne ne disait rien. Comme si dire "lache-pas, go go go" ça vous aurait coûter trop cher à dire pour un pauvre enfant qui ne veut QUE courir sur le circuit régional.

On valorise les champions. Ceux qui arrivent sur le top 5 et on laisse tomber les autres qui ont du potentiel, mais surtout du plaisir. N'est-ce pas ça l'important ?

Aujourd'hui, l'envie de faire du vélo me répugne. Elle fait ressortir en moi une vague de souvenirs douloureux. Celui d'avoir été rejeté par ce monde où l'on ne valorise que les champions ou encore ceux qui ont des bikes de 20 000$ et plus.

À tous les coachs qui lieront ce message, s'il vous plaît, gardez en tête que tous, premiers comme derniers, méritent d'être considérés, félicités et acceptés. Non, je n'aurais surement pas pu devenir le prochain Raphaël Gagné, mais ça vous coûtait quoi de continuer à entretenir ma passion et mon plaisir, n'eût été que de me donner une petite tape dans le dos ou de m'aider à fixer des objectifs comme vous le faisiez avec les autres ? La vérité est que nous ne deviendrons pas tous athlètes, ne finiront pas tous premiers. À quoi ça aura servi alors de détruire ma passion comme vous l'avez fait alors que tout ce que je voulais c'était de faire partie d'un club, d'être suivie, conseillée, félicitée pour les efforts que je faisais sur le circuit régional ?

Pensez y.
Et quand je parle de Club, je parle de celui qui a passé du rose, au bleu, au jaune pour en revenir au bleu...





Répondre

Nom:
Courriel:

Sujet:

Commentaires:

URL de Lien:
Titre du Lien:

Sélectionnez le troisième bouton:

[ Groupe de discussion ]