29 Juin 2005: Gagné-Vélo-Ski - Centre de ski de fond Charlesbourg

Résumé de course de Michelle Bélanger

Quelle belle température nous a tendu les bras pour la course organisée par Gagné-Vélo-Ski au Centre de ski de fond de Charlesbourg ce mercredi 29 juin dernier avec 357 coureurs présents. Comme toujours, le parcours était bien balisé et une équipe de bénévoles était à l’œuvre pour le bon déroulement de l’activité. Le seul petit hic selon certains participants, il y avait trop de coureurs sur le parcours en même temps et c’est le désavantage des courses de soir.

Cette troisième course était pour certains athlètes un dénouement pour un laisser-passer pour la finale des Jeux du Québec, dont la jeune Andréanne Lanthier-Nadeau.

Raphael Gagné était présent, à notre grand honneur, portant fièrement le chandail blanc arboré de la feuille d’érable rouge.  Il s'est démarqué au devant du peloton durant tout son parcours. En discutant avec cet athlète, toujours aussi souriant, charmant et accueillant, il me confiait qu’il se concentrait sur les Jeux du Canada à Régina en août prochain ainsi que le Championnat du monde en Italie en septembre. Un podium ou même deux est visé bien sûr pour ces 2 événements majeurs et c’est bien sûr, c’est que l’on souhaite tous.

Charles Blanchette de l’équipe Brunet-La Vie sportive a trouvé sa course assez longue devant faire équipe avec un vélo ayant largué son siège le long du parcours. Deux tours sans siège, c’est long…..très long.

Selon Éric Gingras président du CVM Le Relais, les proprios de «bécanes» avec double suspension avaient un «petit» avantage sur ce parcours très cahoteux. Pour les autres, les bras et le haut du corps étaient très sollicités.

Stephen Flindall après sa course, semblait s’être greffé une prothèse de glace au «fessier» après une probable dure chute.

Le vice-président de la FQSC, président de la division vélo de montagne, Marc Sévigny était de retour pour sa première course de la saison après une grave blessure à la jambe et me disait que sa course s’était bien déroulée. Y en a qui ont la «couenne» plus dure que d’autres...

Bravo à tous les participants(es), supporteurs(es) et bénévoles.

Michelle Bélanger

Retour