27 juin 2005: Devinette de la semaine: en bonne compagnie part 2

Bravo à Denis Bouchard, notre grand gagnant au concours de la devinette de la semaine dernière. Ses bagels lui seront acheminés par Postes Canada via conteneur.

Les bonnes réponses étaient:

  1. Rocky Mountain
  2. Klein
  3. Trek
  4. Marin
  5. Gary Fisher
  6. Orange
  7. Santa Cruz
  8. Kona
  9. Bianchi

Voici la suite du questionnaire. Qui sera le premier à répondre, et sans méthode dopantes à la Google, svp.?


Compagnie J

Très certainement l’une des plus vieilles marques de cycle puisque le début de la compagnie s’établit le 22 octobre 1895. Adolph Arnold et Ignaz_____ créent à Chicago la Arnold, _______& Compagny et vendent leur premier vélo single speed appelé Roadster , pesant moins de 9 kilos!. Et c’est parti pour une longue histoire du cycle, en passant par le ‘’Stingray’’ en 1963 avec selle banane et poignée mustang. En 1967, la compagnie change de nom et devient ________ tout court. Début 1970, les ______ ,version postier, servent de base aux premiers All Terrain Bicycles, car ils étaient les seuls à résister au traitement infligé par les pionniers de la descente. L’année 1975 est pour la firme un tournant vers le BMX, préfigurant un virage plus tardif vers le VM en 1985. En 1998, ________ s’associe avec GT, avant que cette union n’arrive aux mains de Pacific en 2001 (et de ce fait y rejoint Mongoose et autres marques moins connues) . Pacific est elle même propriété depuis 2004 de Dorel, compagnie canadienne dont le siège social est à Montréal sur la rue Green. Récemment cette marque s’est fait connaître par une innovation technique: le montage de la fourche avant à l’envers.

Compagnie K

Cette marque est née en Californie, à Huntington Beach en 1973. Son nom vient des initiales de son génial soudeur _________ Il réalisait alors des cadres de BMX pour son fils, qui gagnait des courses locales en battant le fils d’une autre visionnaire: Richard Long. Ce dernier possédait un magasin de vélos à Orange County dans la banlieue de L.A. En 1974, Richard propose à _________ de lui vendre ses cadres. De cette entente naît un duo historique qui crée ________Bicycles en 1979. Ce n’est qu’au déclin de la grande époque du BMX que ________ se tourne vers le VM. En 1990 _________ lui, se retire progressivement pour se consacrer à sa nouvelle passion: le dragster. Richard Long meurt tragiquement au guidon d’une Honda Walkyrie en se rendant à la Norba de Big Bear en 1996. La compagnie appartient désormais au groupe Pacific tout comme Schwinn avec qui elle était associée depuis 1998

Compagnie L

Elle est née en 1974, en Californie, après que son fondateur et président Mike Sinyard, passionné de vélo, ait traversé l’Europe de long et large dans sa vieille VW Combi (ancêtre de la Westphalia de la même marque). Il rapporte de son voyage le sentiment que le marché américain est mûr pour s’éprendre de beau matériel cycliste, comme le font les européens français et surtout italiens. C’est donc tout naturellement qu’il nomme sa compagnie, spécialisée dans l’importation d’accessoires de haute gamme, __________. Dès 1981, sa compagnie se tourne vers ce qu’on appelle désormais le VM et remporte les premiers Championnats du Monde de VM en 1990 via son pilote emblématique toujours fidèle au poste: Ned Overend. ___________a marqué l’histoire du VM avec de gros succès populaires et des modèles à la longévité exceptionnelle comme le Rockhopper ou le Stumpjumper .Une légende tenace affirme que le véritable inspirateur du Stumpjumper serait Tom Ritchey

Compagnie M

L’histoire de ________ remonte en 1977, en Californie, année où Bob _____ jeune designer branché et maniaque de BMX, crée chez lui ses premières plaques de cadre pour BMX. Il s’installe en 1979 dans un petit magasin à Torrance, d’où sortent rapidement des leviers de frein, des visières, des autocollants, des maillots et plein d’accessoires pas trop techniques. En 1980, Bob rencontre Jim Ford (président actuel de la compagnie) qui travaille à cette époque chez Kryptonics (roues de skates et de patins) dans le Colorado. Commence alors une entreprise commune sous le signe de l’amitié et de la complicité. Les premiers BMX de free-style sont sous-traités à la marque Torker, qui commanditait Bob par le passé. Celui-ci conçoit alors un angle de direction plus fermé, un double tube supérieur. Il les fait produire par Torker pour ensuite y apposer son sticker________ et les revend. Cela fonctionne quelque temps , rapporte peu mais donne de la visibilité. En 1982, lorsque _______ prend de l’ampleur, Jim vient s’installer à plein temps en Californie. ________ est ensuite racheté par le groupe West Coast Cycles et Bob, blasé de son quotidien de chef d’entreprise, se retire au début des années 1990 pour aller oeuvrer dans le design d’accessoires pour le karting. Depuis 1993, ________ est sortie du groupe West Coast, pour redevenir une petite marque dynamique. Elle est devenue Championne du monde de descente en 2003 entre les mains de Greg Minnaar.

Compagnie N

Contre toute attente, l’histoire de _________ ne remonte pas à la nuit des temps, ni à l’époque des druides, mais en 1986 aux USA. Cette année-là, Gwyn Jones, Gary Helfrich et Mike Augspurger fondent leur compagnie et fabriquent leur tout premier cadre de VM pour Joe Murray, le Champion des USA. L’année suivante , Tom Kellog se joint à la compagnie en tant que maître soudeur. Il crée un premier cadre en titane 3/2,5 pour la route. Petit à petit, la réputation des cadres en titane de la marque dépasse les frontières. Dès 1991, _______ innove en créant le premier arrière de cadre de VM avec des bases en S. Une amélioration simple et esthétique qui sera copiée par quasiment l’ensemble des fabricants. Depuis, en plus des cadres de route et de VM très nobles, on a vu naître le sublime Newsboy, sans doute le cadre le plus élitiste et le plus élégant qui soit et que les rares à l’avoir essayé considèrent comme le plus confortable de l’histoire des VM. Mais à notre grand regret la compagnie axe désormais sa production pour la route.

Compagnie O

Comme les marques n’ayant pas commencé par le VM, _____ est une marque ancienne. Elle date de 1958, époque où Ed ______ était champion local de ski, dans les alentours de Sun Valley. Ingénieur de son métier, il révolutionne le monde du ski en fabriquant les premiers bâtons à ski en aluminium, alors qu’ils étaient à l’époque en bambou ou en acier. En 1971, la marque se lance dans les chaussures de ski et les premiers masques ventilés par une membrane de mousse. Après l’entrée remarquée de ces masques dans le monde de la moto, la marque débarque en Europe et s’installe à Fribourg en Suisse. Il faut attendre 1986 pour y trouver des produits destinés au vélo, avec le premier guidon aérodynamique, grâce auquel Greg Lemond, la même année , devient le premier américain à remporter le Tour de France et aussi l’apparition d’une première gamme de VM. _______ fabrique aussi des snowboards depuis 1993 et des skis depuis 1998.

Compagnie P

Le pionnier de l’aluminium, s’il en est un, est né aux USA en 1971, dans un loft encombré au dessus d’une usine de cornichons. Joe Montgomery, alors en mal d’inspiration, avait choisi le nom de la gare qu’il avait vue d’une boîte téléphonique où, au téléphone, on lui demandait le nom de sa compagnie. ___________ a fait ses débuts en fabriquant les premières remorques pour vélo. Ce n’est qu’en 1983 que la compagnie produit ses premiers vélos de touring, puis se premiers cadres de route et de VM en 1984. Déjà en alu, alors que l’acier (chromoly) dominait le marché, les premiers _____ont bénéficié de la renommée des remorques pour s’implanter rapidement chez les vendeurs et être très largement appréciés. La légende est lancée. En 20 ans, ______ s’est vu couronnée de tous les succès et tous les titres mondiaux. Sa diversification dans la moto lui a malheureusement été moins profitable; cette marque emblématique a dû être rachetée en 2001 par le groupe Pegasus, basé lui aussi dans le Connecticut qui a tôt fait d’abandonner l’aventure motocycliste.

Compagnie Q

La marque _______est aussi née dans le sud de la Californie, de la passion de son fondateur Brent ________. Celui-ci, après un passé de motocross remarqué, s’est lancé dans la préparation de 4x4 de course pour Nissan, Ford et Dodge avec de nombreuses victoires dont celle de la course de côtes de Pikes Peak, qui contribuera à l’ascension de sa renommée… de mécanicien d’auto! Officiellement né en 1980, la compagnie ___________ a tout de suite été dédiée à la conception et à la fabrication de cadres de VM double suspension. Brent ayant toujours cru à la nécessité de suspensions à grand débattement. En 1998, Charlie Curnutt, éminent spécialiste de la suspension, vient renforcer l’équipe pour mener à terme le développement du seul et unique châssis de descente totalement intégré. Le concept de suspension XTD de Curnutt est associé à un cadre et une fourche _________ dont la compagnie est très fière.

Compagnie R

L’histoire a commencé entre 1998 et 2000 alors que Max __________, ex-président de Sunn, désormais en chômage, cherchait un nouveau départ. Il s’installe en Andorre, pour remonter une entreprise de vélos en pleine période morose pour cette industrie. Un pari réussi contre toute attente, tant le personnage est charismatique et génère la confiance de se clients et partenaires même si une année tout son chargement destiné au Canada a passé la majeure partie du printemps dans un container à New York. Aujourd’hui _____ avance peu à peu sur les traces de l’histoire de Sunn en se lançant à corps perdu dans la compétition, en partenariat avec Oxbow.


Tous ces textes ont été inspirés d’articles parus dans la revue Vélo Vert

INDEX