10 juillet 2006: La différence entre un raid et un demi-marathon ou comment bonker solide, par Manu

Emmanuel Joncas est un gars de Rimouski qui manifesta dès les premiers Raids Trans-Gaspésiens un talent certain pour le vélo de montagne. On l'a moins vu depuis le temps, car sa spécialité, c'est la course à pied. Il a refait surface au Raid Pierre Harvey, malgré le peu de kilométrage accumulé à vélo. Je l'entendais dire après la course que c'était fini pour lui les raids et patati et patata. Hé oui, on dit tous cela après une course trop dure... et on s'inscrit ensuite pour la prochaine. Manu m'a promis de m'écrire de quoi sur la différence entre un demi-marathon à la course à pied (sa spécialité) et un raid de vélo de montagne, qui pourrait aussi bien s'intituler "Comment bonker en quatre étapes simples: pas assez rouler avant, rouler trop fort pendant, pas assez manger, pas assez boire".


J'ai finalement récupéré de mon raid, il était difficile ce raid!

En tout cas pour un gars qui n'avait que 1500km de vélo, je l'ai trouvé 'raid'. Je ne savais pas pantoute à qui m'accrocher, j'me suis retrouvé avec Pierre, Gilles et un autre. Je trouvais le pace ben correct, j'étais ben relaxe et je suivais sans problème. J'me suis dit qu'à ce pace j'pourrais rouler toute la journée, mes pulses restaient basses.

Courir un demi-marathon à 3:30 au km j'peux tu te dire qu'on est dans le jus assez tôt. Ça prend 1h15 faire les 21.1km, mais un raid...

Après avoir roulé 3h00 avec vous autres, avoir bu tout mon liquide (2 bidons d'eau) et n'avoir rien mangé, j'ai sauté! paf! J'me pensais j'sais pas trop sur quelle planète, mais j'me sentais loin de chez nous! J'ai arrêté au prochain ravito, j'me suis assis et j'ai mangé plusieurs petites barres Quaker, j'les ais trouvées bonnes! J'ai rempli mes bidons et je suis reparti ben relaxe dans le but de terminer l'épreuve.

Tu termines la première journée mais ce n'est pas encore terminé, il reste encore le lendemain. J'ai parti ben relaxe le dimanche et j'ai remonté ben du monde, c'est mieux que de se faire dépasser par ben du monde!

Au demi-marathon on ne mange pas et on prend une gorgée d'eau au ravito, il n'y a pas de secondes à perdre sur un km. On jogge a 80-82% de notre Vo2max mais ça dure 1h00 c'est un peut normal qu'on ne mange pas, le raid lui dure 4h00-5h00 et, en plus il y a un lendemain. À 65-70% du Vo2 c'est facile mais il faut remplir le réservoir de temps en temps si on veut être capable de faire la distance. Un peu plus de millage en vélo dans les pattes ne ferait pas de mal non plus!

Au Transgaspésien j'aurai pas loin du 2000km et un raid d'expérience, peut-être cela m'aidera t'il? Ha oui, j'vais m'amener de la bouffe et du liquide, déjà j'vais partir avec un plus!

Salutations,

MANU
Emmanuel Joncas
Rimouski

INDEX