29 juin 2008: Aperçu du Raid Pierre Harvey 2008

On revient de faire une belle promenade au Massif du sud. On a emprunté le tracé de la première journée du Raid Pierre Harvey. Voici nos impressions et ce qui vous attend.

Résumé en trois mots: court mais dur

En détails: C'est pas un parcours de roadie, c'est un parcours qui plaira à ceux qui aiment le "vrai" vélo de montagne, en pleine nature. Le premier jour, on fait la boucle en sens horaire, le deuxième jour, en sens anti-horaire. Mais c'est pas exactement la même boucle. Une montée trop difficile a été évitée dans le tracé du dimanche. Sinon, personne ne serait revenu l'année d'après. Et ça ne fera pas 80km tel qu'annoncé sur le site. Ça va être plus court, style 65 km. Mais personne va se plaindre que c'est trop court, car on aura tellement passé de temps à monter... Dénivelé: 1990m

Revenons au tracé du premier jour... (vous pouvez suivre sur la mappe)

En partant, on va faire une boucle de départ pour étirer un peu le peloton avant d'embarquer dans la longue montée menant au sommet du Mont Saint-Magloire (3ème plus haut sommet au Québec, 917 Mètres). La montée est idyllique, pas trop pentue, sur un beau chemin roulant de gravier. Le dernier kilomètre avant le sommet est plus costaud. Une forte pente et des galets qui virent dessours. Outch, ça fait mal pour la première fois du parcours.

Près du sommet, ça roule mieux.

Un coup rendu au top, on peut grimper dans une tour de bois pour apprécier la vue. Si on reste sur le bike, y'a rien à voir, à part la descente sketchée qui s'en vient. Attention aux petits cailloux lousses coupants... On descend direct dans le stuff lousse vers Saint-Luc. Après cette descente et quelques kilomètres presque plats, on arrive au premier ravitaillement, qui sera la seule bâtisse qu'on verra de la journée. Et c'est un restaurant, ouvert aux quatre-roues, qui sent bon la patate frite. On a suggéré de mettre quelques sacs de frites sur le comptoir du ravito, mais ils ont pas voulu. Dommage, c'eut été un régal pour certains.

Après ça, on se dirige vers l'ouest, par un sentier de 4 roues qui moooonte et qui descend allègrement. Surveillez-vous ici, vous pourriez croiser un quatre-roues, il y en a beaucoup qui circulent dans ces chemins.

On continue dans de beaux sentiers de quatre-roues, ponctués d'autres montées et de belles descentes où il faut être prudent.

À un moment donné, on frappe un mur assez fantastique, où il faut démonter et pousser son vélo de longues minutes. Ça fait penser aux folies du Trans-Rockies. En général, pour ce raid, il faudra être prêt mentalement à voir nous arriver dans la face montées après montées et les traverser en gardant une attitude positive.

On se ramasse au sommet du Mont du Midi, (4ème plus haute montagne au Quebec, 915 Mètres) belles vues itou en approchant du sommet.

Beaux bouttes roulants en haut de cette montagne.

Puis c'est la descente (vraiment tripante) vers la station du Massif du sud, où se termine l'épreuve. Dans toute notre journée, on a vu aucune coupe à blanc, aucune asphalte, aucun singletrack mais quelques passes techniques, aucun chalet sauf le resto de tantôt. On est toujours dans le bois. Y'a baucoup d'orignaux aussi, à ce qu'il paraît et à voir la quantité de ouaches.

On a fait cette journée le lendemain de gros orages (c'est comme tous les jours, ça?) et tout se roulait très bien. Le sol est dur et se draine bien. On frappe de l'eau, bien sûr, mais ça reste le fun même quand c'est mouillé ou sous la pluie. Je chaussais des Racing Ralph (pneu assez roulant, bon choix pour les raids, en passant, juste un peu plus cramponné qu'un Mibro marathon) et j'ai manqué de traction une fois, pendant à peu près 5 secondes. À part ça, tout se montait et se descendait sur le bike, sauf le mur dont je vous parlais tantôt.

Pour le Jour 2, on parle d'un dénivelé d'environ 1,600 Mètres avec des défis tout aussi intéressants.

Donc, c'est pas long en distance, mais ça reste un bon défi, car ça grimpe en titi. Soyez prêts pour ça et amusez-vous!

INDEX