4 juillet 2009: BC Bike Race, jour 6

Le parcours d'aujourd'hui était une combinaison de deux parcours de course célèbres, le Test of Metal et le Gear Jammer. Encore une fois, on en eu pour notre argent. Pas trop de Push-a-bike, de dures montées et de belles descentes dans des trails bien travaillées. La montée la plus dure était à l'approche du dernier feed zone, un chemin forestier tout déboisé, comme au défunt Raid Pierre Harvey, avec un marshall assis sur une chaise sous un parasol avec une bière entre les mains. ARRRGH!

La descente la plus le fun s'appelle Rock and roll, une succession de beaux virages tracés au compas, dans laquelle comme à l'habitude, on a rattrapé John-qui-veut-pas-se-laisser-dépasser, avec son Brodie rigide et ses V-Brakes. ARRRGH!

On a fait la presque totalité de la course avec le Team qui nous précède au classement, Jamie et Robin. Jamie est celui des deux qui a pété son dérailleur hier et a dû marcher-courir-se laisser aller sur une vingtaine de kilomètres. Aujourd'hui, il payait pour sa journée d'hier et avait l'air bonké en partant. Imaginez, il grimpait à la même vitesse qu'Isabelle! On s'est échangé les positions bien des fois et Jamie a vraiment tout donné, perdant du temps dans les montées mais nous rattrapant dans les descentes. Je pense qu'il y tient vraiment à cette deuxième position, car une minute avant la sortie d'une descente assez technique, il a entrepris de dépasser Isabelle sans dire un mot, entre deux arbres où ça passait juste un de large. Il s'est fait dire fermement par Zab que si il voulait passer, il fallait simplement le demander. Ce que je lui ai répété poliment 2 minutes plus tard, alors qu'il s'éternisait devant nous dans la montée suivante. On les a laissé passer pour la dernière descente, et entré une minute après eux, en 4h17.

Les québécois ont pas mal tous entré au rang habituel, incluant JR Bouchard, qui avait la face suffisamment présentable pour prendre le départ. Nous avons des photos sensationnelles de son visage, qui resteront sous embargo à sa demande expresse. Je disais donc que nos équipes ont bien fait, malgré quelques contretemps dûs à une paire de souliers cassés et un cadre de vélo cassé. Encore une fois, nous garderons secrète l'identité de l'équipe, pour éviter que la réputation de Cannondale soit entachée. Heureusement pour l'équipe en question, Philippe s'était inscrit à la course et allait très vite et s'est présenté au deuxième ravito et a immédiatement offert son Devinci pour remplacer le vélo brisé. En fait, il a fallu que Marcel (nom fictif) lui coure après pendant 5 minutes, le pousse en bas du vélo et lui tape dessus jusqu'à ce qu'il accepte d'abandonner sa course pour préserver le premier rang de l'équipe en question.

Ça me fait penser que nos Kona Hei Hei Supreme ont fonctionné toute la semaine comme des neufs. C'est ce que disais à Dick Cox, de Kona, qui a roulé avec nous pour une montée aujourd'hui et nous a fait la conversation. Un bon lavage chaque jour et ils étaient prêts à repartir, toujours aussi fiables. Merci à Stank au Pédalier pour la préparation et à Phil pour le lavage quotidien.

Ce soir, il y a déjà une atmosphère de fête au village, ici à Squamish. C'était la journée des invités, et beaucoup de coureurs se sont rajoutés. Nous sommes encore attablés au souper et les cérémonies battent leur plein: démonstration de sculpture à la chainsaw, hommage aux bénévoles, slide show de la semaine...

Dernière journée demain déjà...

INDEX