30 juillet 2004: Un brin de causette avec Philippe Patenaude, Bsg

La particule "BSG" suivant le nom de famille, ça pourrait être de quoi comme "Bachelier en sciences géomatiques". J'ai découvert que c'était aussi l'abréviation de la British Society of Gastroenterology, et un acronyme regroupant les fans de la série Battle Star Galactica.

Mais où je voulais en venir, c'est que en slang de bike, ça veut plutôt dire "Bike Store Guy". Nous connaissons tous des "Bike Store Guys" à Québec. Comme je l'énonçais dans le dernier Vélomag, ces "Gars de Shoppe" sont tous des amoureux du vélo, qu'ils aient beaucoup, peu, ou carrément pas le temps d'en faire. Ceux que l'on connaît le mieux, peu importe si on fréquente leur shoppe ou pas, ce sont ceux qui roulent avec nous, dans les régionales, les Coupes Québec ou les Raids. Philippe Patenaude est un de ceux-ci. C'est avec surprise que nous avons appris qu'il quittait la shoppe Bicycles Record, le printemps dernier, où il était devenu la référence pour un grand nombre de cyclistes. Voici des nouvelles fraîches de Phil.


ScalPhil en action lors du dernier Raid Vélomag

Gilles: Une colle en partant: Si on mettait Bsg sur ta carte d'affaires, ces trois lettres pourraient vouloir dire quoi?

Phil: Bon Service Garanti. C'est une obsession.

Gilles: Excellente réponse, tu aurais pu dire aussi "Su le B.S. pis Gras dur" en référence à l'été de farniente dont tu profites présentement. Dis-nous donc comment tu emploies ton temps, suite à ton départ de chez Record ?

Phil: J'ai passé l'été à faire du vélo et à répertorier les pistes les plus connues et aussi les moins courantes. Le tout transféré sur des cartes 1/20,000 pour références. Ces cartes seront disponibles pour consultation. Évidemment j'ai aussi fait du PR concernant la venue d'une nouvelle boutique à Québec.

Gilles: (qui fait l'innocent) Comment? Une nouvelle boutique s'en vient à Québec ? Peux-tu nous en dire plus? Seras-tu le gérant ? Le marché n'est-il pas déjà saturé ?

Phil: C'est un secret de polichinelle à savoir que GTH de Chicoutimi s'en vient à Québec avec comme ligne principale Cannondale. Concernant la saturation du marché, je n'y crois pas, il y a place pour quelque chose de nouveau et la situation géographique (Pierre Bertrand à proximité de Lessard Bicycles) fait que les gens vont retrouver 4 dépositaires de vélos dans un cercle assez restreint. Un peu comme les concessionnaires automobiles. L'ouverture est prévue pour le 1er novembre avec la présentation des Cannondale 2005.Je serai en charge de cette boutique.

Gilles: On pourra donc rebaptiser Pierre-Bertrand "le Boulevard de l'automobile".

Phil: Que dirais-tu de boulevard du vélo plutôt que de l'auto......

Gilles: C'est ce que je voulais dire, bien sûr. Mais on pourrait quand même confier la pub à l'Ami Michel. Qui d'autre qu'on connaît va travailler avec toi? Tu as choisi tout ton personnel?

Phil: D'entrée de jeu nous serons cinq: 3 conseillers et deux mécanos. Actuellement, j'ai avec moi Raymond Lavoie, qui est présent dans le milieu pour ne pas dire omniprésent depuis plusieurs années à titre de compétiteur et qui maintenant est prêt à faire profiter de son expérience. Ce qui m'amène aussi à dire que je n'ai pas encore trouvé la troisième perle rare qui pourrait être un homme ou une femme et qui voudrait s'impliquer dans le milieu sportif, spécifiquement le vélo. (On fait raquettes et ski de fond l'hiver mais ça c'est une autre histoire). Nous recherchons aussi deux mécanos à temps plein, qui ont une passion de ce qu'ils font. L'expérience n'est même pas une priorité, nous ferons la formation au besoin.

Gilles: Hé ben, Raymond Lavoie qui s'en vient à Québec! On le verra plus souvent, c'est le fun. Pour ce qui est des postes à combler, quel genre de profil recherche-tu? Le genre cool ?

Phil: Il va sans dire que je suis ségrégationiste, contre la liberté d'expression: et vestimentaire et verbale! Pas de calotte, ni à l'endroit ni à l'envers, pas de culotte avec le différentiel au genou, pas de crack de plombier, pas de body piercing apparent, pas de fumeur, pas de heille man, tsé, ben la, sais pas, heu, de kès tu veux, pas de clown qui ne sont pas capable de respecter le matériel et le client. Pas de cheveux filasses, pas de barbe de 3 jours, de culotte ou chemise fripées en début de journée, de mains sales sur une guidoline blanche, de gars ou fille qui te disent "tu" la première fois qu'ils te rencontrent alors que tu pourrais être leur père ou mère.......pas de quotient à hauteur de trottoir, chus pas un organisme de réinsertion sociale. Ce débordement effectué, ben pour l'instant je fais passer le mot dans le monde du vélo, afin de décrocher la perle rare. Les conditions sont excellentes pour ceux ou celles qui sont prêt à s'impliquer dans kekchose de flambant neuf. Si jamais tu me trouvais quekun il peut m'envoyer de l'information à : xtr(a)sympatico.ca

Gilles: Hissh, tu es contre la liberté d'expression mais aussi facho que Jeff Filion!!! (en passant, je ne saurais trop vous recommander d'aller signer la pétition) Avec ces critères, même quelqu'un de distingué comme moi passerait pas l'examen! Pourtant, on sait que toi-même, tu as un petit côté rebelle, notamment dans tes choix musicaux. Est-ce que on va entendre du Rammstein ou de la musique classique dans les hauts-parleurs de ta boutique?

Phil: Mouais, si on me conteste je vais organiser un raid de bikes entre l'université et les plaines et je vais faire imprimer des collants pour mettre sur les bikes. Pour ce qui est de la musique je vais laisser quelqu'un d'aussi distingué que ton toi-même en faire le choix...

Gilles: D'accord, je te préparerai une sélection éclectique comme y disent. Mais revenons aux cartes topo. C'est une méchante bonne idée et ça doit être un travail de moine. On pourra consulter à la boutique seulement, pourra-t-on partir avec des copies? Pourrait-on mettre ça en ligne, pour diffusion at large?

Phil: C'est effectivement un travail de moine mais c'est tellement trippant de voir le résultat sur carte, ça permet d'englober d'un coup d'oeil tout un réseau auquel on ne penserait pas autrement. À prime abord, le tout sera pour consultation sur place et probablement que je pourrai fournir des copies par secteur. Si j'ai un peu de temps je pourrai mettre sur le net les circuits et même les trajets directement downloadable (fiou est dure celle là) pour le GPS.

Gilles: WOW! c'est hot. En attendant, peux-tu m'envoyer un petit teaser pour joindre à cette chronique, un exemple de ce que ça donne, pour nous faire saliver? Tiens, t'as répertorié le secteur de Saint-Émile, en passant? Notre site web en propose une carte faite par Marc Durand totalement inconforme à la réalité, on pourrait rectifier le tir drette-là!

Phil: Belle tentative, mais pour des raisons techniques (probablement une erreur 18) je ne peux rien t'envoyer pour le moment. Désolé.

Gilles: Allons, un petit effort, tout de même... Si je te tords un bras...

Phil: OK, Ça suffit, voici un aperçu te fera saliver un tantinet. Ce n'est pas le produit fini et l'échelle de la carte est petite. Ce qui est à considérer le plus c'est le tracé. En temps et lieu tu auras la primeur du set-up complet.

Gilles: En effet, ça intéressera beaucoup de cyclistes. À suivre. Merci Phil et on ira se bourrer la face de petites sandwiches lors de l'inauguration. Note aussi que j'ai un faible pour les petites saucisses à hot-dog cocktail trempées dans la moutarde jaune fluo.

INDEX