23 avril 2003:
Un brin de causette avec Mathieu Toulouse

La saison a débuté en lion pour les canadiens en Californie avec la Sea Otter Classic. Mathieu Toulouse nous a épaté une fois de plus avec une cinquième place au classement général, un sommet pour sa jeune carrière. Comme le disait Chris Sheppard: "Toulouse rode out of his skin all weekend".

Nous l'avons joint dans la semaine qui suit, en camp d'entraînement de l'équipe Gears en Arizona.

DGILZ: Pis, content du début de saison? Déjà à Redlands, ça s'annoncait bien pour toi.
MAT: Redlands: forme de feu, j'ai couru comme un tata dans les deux dernières étapes, j'étais 19 au CG avant de merder. Sea Otter a été encore mieux. Je suis surpris moi-même. Y'a de chemin de fait depuis l'année où toi, Scott, Bruno, Seb et moi l'avions fait "à la mode".

DGILZ: Oui, c'est drôle de voir comment les 5 coureurs "à la mode" ont "progressé" avec des résultats différents depuis, ça fait quoi, 5 ans?
MAT: Ouaip. Si tu prends le groupe des 5 je crois qu'on peut établir une corrélation directe entre le nombre d'heures passées à se les fendre en selle et la progression.

DGILZ: Quel était l'ennui mécanique qui a fait que t'as pas suivi Frishhktschnexctx ? Tu utilisais un EPIC? Tant qu'à parler mécanique, les shifters XTR vont ben? Trouves-tu une utilité au nouveau principe?
MAT: Le problème mécanique fut simplement un saut de chaîne à un moment très peu opportun. J'ai dû arrêter pour démêler le tout, et j'ai perdu à peu près 30 sec. Ce fut assez pour perdre contact avec Frishcknect. Je roulais un S-Works hardtail (léger mon vieux, tu croirais pas !). Le nouveau XTR est très bien, je dois avouer que ça semble encore mieux que l'ancien système.

DGILZ: Quels sont les plans pour les semaines à venir, penses-tu encore passer du temps cet été à Bromont ou à Québec?
MAT: Je suis en "camp d'entraînement" de 4 jours avec Gears à Phoenix. Puis je rentre à Victoria durant une semaine. Ensuite je vais au Nouveau-Mexique pour participer au Tour de Gila et je demeure en altitude jusqu'à la 1e norba à Big Bear (env 3 semaine au total). Puis je rentre à Victoria. Je serai de retour dans l'est aux alentours de la Coupe Can à Tremblant. Tout ça pour te dire que je n'ai pas trouvé d'appart à Bromont ni n'ai vraiment cherché. Victoria est vraiment un environnement incroyable pour moi actuellement et je vais peut-être y passer pas mal de temps durant les prochains mois. On verra.

DGILZ: Votre camp Gears, c'est comme l'an passé, avec un gourou?
MAT: Pas de gourou cette année, on a réussi à le bordurer. On vient de faire 3h45 de route, pas vraiment ce que j'avais de planifié. Je fais Gila dans 2 semaines, et je veux relaxer et me reposer un peu. Mais c'est important pour l'équipe alors je fais les sorties de groupe.

DGILZ: Gila, c'est un projet de l'équipe nationale?
MAT: Équipe Nat de VTT, Yuri et Cie.

DGILZ: On va suivre à distance le restant de ta saison, et au fait, on va pouvoir te lire dorénavant dans Vélomag, c'est une bonne chose.
MAT: Le fait de collaborer à VéloMag est chouette, ça m'aidera peut-être à être un peu plus connu au Qc. Les "relations publiques" sont certes une chose que j'ai négligé jusqu'à présent. J'ai décidé de faire des efforts de ce côté.

DGILZ: Ouais, te voilà en passe de vaincre le fameux "syndrôme Tourville" (fait de toujours se faire voler la vedette par Éric) Chuis confiant que d'autres en viendront bientôt aux prises avec le "syndrôme Toulouse".


INDEX