8 janvier 2002:
Conférence sur le dopage sportif

Michel LeBlanc, entraîneur de l'équipe du Québec de vélo de montagne, me suggère de vous informer de la tenue d'une conférence sur le dopage sportif. Voici les détails:

Conférence sur le dopage sportif

Invitée : Christiane Ayotte (INRS)

Date : Mercredi 23 janvier

Lieu: Auditorium du Collège F.X. Garneau (Ste-Foy)

Heure : 19 h

Coût : Étudiants 10 $, Ad. gén. 15$

Info : alain.deraspe@sas.ulaval.ca

Les profits vont au Rouge et Or, si je ne m'abuse. Je demandais à Michel qui était Christiane Ayoyye, il m'a dit qu'elle était la KingPin de la lutte anti-dopage à l'échelle mondiale, une femme qui se laisse pas piler sur les pieds et qui dit ce qu'elle a à dire sans ambages. C'est elle la boss du nouveau centre anti-dopage du CIO à Montréal.

Elle dirige le laboratoire du contrôle de dopage de l'INRS-Institut Armand Frappier, qui a épinglé des stars comme le canadien Ben Johnson (pour ses deuxième et troisième infractions), le sauteur cubain Javier Sotomayor et le sprinter américain Dennis Mitchell.

Quand on demande à Mme Ayotte s'il est possible d'être champion sans se doper, elle nous répond: «Ça dépend dans quel sport et là aussi, il faudra qu'un ménage soit fait. Si on exige de nos jeunes qu'ils atteignent des standards établis par des athlètes qui se dopaient, on les force à se doper ou à renier leur désir d'entrer en compétition. C'est là où il faut qu'on voit avec les spécialistes quels records sont encore naturels (humains) et quels records devraient être effacés.» La conférence risque donc d'être intéressante, si ce sujet vous touche.

Il n'y manquerait plus qu'un témoignage-choc: une confession publique de Michel LeBlanc sur la méthode qu'il utilise pour me battre une fois par année, à la course régionale du Relais.


INDEX